Entreprises : quel statut pour vos salariés à l’étranger ?

En France, nous assistons à l’augmentation constante du nombre d’expatriés. Au 31 décembre 2015, le nombre officiel d’inscrits était de 1 710 945. Parmi cette population, nombreux sont ceux qui sont envoyés par leurs entreprises dans des pays étrangers. Que vous soyez une entreprise prévoyant l’expatriation d’un de vos salariés ou bien un professionnel directement envoyé par votre entreprise dans un pays étranger, il est indispensable de connaître certains points essentiels sur l’expatriation.

travailler-etranger-assurance

Pourquoi choisir l’expatriation ?

L’expatriation répond à une logique d’internationalisation du marché, disposer d’un salarié à l’étranger permet à une entreprise d’étendre son champ d’action à l’international. Pour certaines entreprises, l’expatriation devient alors essentielle. L’entreprise doit alors définir le statut du futur salarié expatrié parmi deux solutions possibles : le détachement ou l’expatriation.

La différence entre un salarié expatrié et un salarié détaché

Être détaché

En restant détaché, l’employé reste affilié au régime de la sécurité sociale (assurance, chômage, maladie, vieillesse…) Ce statut est recommandé pour les courts séjours et lorsque le salarié répond aux conditions d’accès au régime des détachés. De plus, ce statut facilite le retour en France de l’employé.
Avantage : C’est le statut qui offre le plus de sécurité à l’employé. C’est le statut qui facilite le plus le retour du salarié en France
Inconvénient : Ce statut coûte très cher à l’entreprise

Être expatrié

Dans cette situation, l’employé n’est plus affilié à la sécurité sociale il dépend de la protection sociale du pays d’accueil, ce statut est recommandé pour de longs séjours. Il existe tout de même une solution pour que l’employé puisse maintenir son lien avec la protection sociale française, il devra adhérer à la CFE (caisse des français à l’étranger).
Avantage : L’expatrié dispose d’une garantie juridique de réemploi à son retour
Le prix de l’expatriation est moins important que le détachement
Inconvénient : L’expatriation fait perdre le bénéfice régime français de la sécurité sociale. Le salarié devra alors s’affilier au régime de la sécurité du pays d’accueil.

 

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance