Brexit : vivre en France pour les Britanniques

Depuis l’officialisation du Brexit, beaucoup de Britanniques choisissent de venir s’installer en France. Ces nouveaux expatriés se retrouvent alors plongés dans un nouveau pays, qui même s’il n’est pas très loin, reste différent. Alors que faire pour venir en France pour un Britannique ? Comment se loger en France ? Quelle région française choisir ? Comment acheter une voiture en France ? Comment scolariser ses enfants ? Voici nos conseils.

mondassur-brexit

Les Britanniques déjà en France

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne (1er janvier 2021) décide les Britanniques à venir s’installer en France, ce qui donne un coup de fouet aux achats immobiliers. Par exemple, certains groupes immobiliers ont des progressions de 50% des ventes immobilières en 2019. Implanté dans 60 départements, le réseau a vendu plus de 300 maisons en juillet et près de 350 en août 2020. Il semblerait que la France soit la destination privilégiée des Britanniques après l’Espagne. Toutefois, moins de 24 heures après le résultat du référendum, une livre sterling britannique valait environ 1,20€ alors qu’elle en valait 1,30€ quelques heures avant. Cette baisse de la monnaie britannique entraîne automatiquement une baisse du pouvoir d’achat des Britanniques. Cette dévalorisation de la livre refroidit donc certains Anglais à s’expatrier, qu’ils soient pour ou contre le Brexit.
Le Sud-Ouest est la région privilégiée des expatriés britanniques. Un tiers des 150 000 Britanniques qui résident déjà en France, vivent en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie. La Haute-Vienne, la Charente et la Dordogne sont particulièrement appréciées : là-bas les Britanniques sont propriétaires à plus de 90%. Par exemple, le village d’Eymet dans le sud de la Dordogne compte 400 résidents anglais pour 2600 habitants. Le climat attrayant, le rural qui rappelle aux Britanniques l’Angleterre, le prix de l’immobilier plus accessible et l’accessibilité en voiture semblent être en partie les raisons qui les poussent à nous rejoindre en France. Un tiers des anglais résidant en France sont retraités mais 55 000 sont en activité. En Dordogne, 500 ressortissants britanniques se sont inscrits comme chefs d’entreprise auprès de la CCI. Les métiers les plus sollicités dans la région sont majoritairement l’artisanat dans le bâtiment, puis la communication, l’aide aux entreprises notamment la traduction, et le tourisme.

Source : Les Echos / INSEE

Quelle assurance santé pour les Britanniques qui viennent en France?

Dans le cadre des démarches de demande de titre de séjour, il est obligatoire de fournir aux autorités françaises la preuve d’une assurance maladie. Mondassur propose depuis près de 20 ans ce type d’assurance santé pour les Britanniques. Deux assurances peuvent convenir pour des résidents étrangers en France : l’assurance santé internationale pour la France GoldImpat et l’assurance temporaire pour le visa Long Séjour Europe Access.
L’assurance GoldImpat est idéale car elle est dédiée aux étrangers voulant s’expatrier en France pour une durée supérieure à 6 mois (renouvelable automatiquement sous réserve du paiement des cotisations). Elle couvre les frais d’hospitalisation, de médecine courante, d’optique, dentaires etc. Elle couvre dès le 1er euro versé ou en complément de la Sécurité Sociale. Vous pouvez la souscrire directement en ligne ou par bulletin papier.
L’assurance Europe Access quant à elle vous couvre que vous alliez en France ou dans un autre pays de l’UE pour une durée inférieure ou égale à 1 an. Elle est idéale pour les visas longs séjours, pour l’espace Schengen et les PVT pour les étudiants à destination de l’Europe.
Pour plus d’informations sur ces deux assurances, n’hésitez pas à nous contacter.

Comment les Britanniques peuvent-ils venir en France?

L’accord de retrait prévoit une période de transition jusqu’au 31 décembre 2020, date de sortie officielle du Royaume Uni de l’Union Européenne. Avant cette date, les Britanniques conserveront leurs droits en tant que citoyens européens. Jusqu’à la date de sortie, les ressortissants britanniques n’ont donc pas l’obligation de détenir un titre de séjour. Ils pourront entrer sur le territoire français et y séjourner en présentant seulement une pièce d’identité (passeport ou carte d’identité). Pour obtenir un titre de séjour, il faut en faire la demande sur le site internet des démarches en ligne du Ministère de l’Intérieur à partir du 1er octobre 2020. Il faut en faire la demande avant le 1er juillet 2021, à compter de cette date les titres de séjour seront obligatoires. Certains critères sont à respecter. Les ressortissants britanniques doivent respecter l’une des situations suivantes :
• Soit exercer actuellement une activité professionnelle salariée ou non salariée (ou avoir déjà exercé une activité professionnelle et être inscrit comme demandeur d’emploi)
• Soit disposer de ressources suffisantes pour soi-même et sa famille, ainsi que d’une assurance-maladie
• Soit suivre actuellement des études ou une formation professionnelle, et disposer d’une assurance-maladie
• Soit être membre d’une famille d’un ressortissant britannique installé en France avant le 31 décembre 2020 et qui dispose d’un droit de séjour (conjoint, partenaire, enfant, ou autre membre de la famille pris en charge ou faisant partie du ménage d’un ressortissant britannique).
Pour compléter votre demande, vous devez transmettre un exemplaire d’une pièce d’identité (passeport, carte d’identité nationale…) ainsi qu’une ou plusieurs autres pièces complémentaires selon des modalités qui seront précisées. Les ressortissants britanniques et les membres de leur famille qui souhaitent s’installer en France après le 31 décembre 2020 devront se rendre en préfecture pour y déposer leur demande de titre de séjour.

Des titres de séjour différents suivant les situations

• Les ressortissants britanniques et les membres de leur famille déjà installés en France avant le 31 décembre 2020 pourront obtenir des titres de séjour spécifiques (« accord de retrait du Royaume Uni de l’UE »).
• Les ressortissants britanniques résidant régulièrement en France avant le 31 décembre 2020 et présents depuis plus de 5 ans sur le territoire français pourront bénéficier d’une carte de séjour permanente d’une durée de 10 ans.
• Les ressortissants britanniques résidant régulièrement en France avant le 31 décembre 2020 et ayant moins de 5 ans de présence sur le territoire français pourront bénéficier d’un titre de séjour d’une durée de 1 à 5 ans en fonction de leur situation.
• En ce qui concerne les Britanniques qui arriveront en France après le 31 décembre 2020, ils devront demander un visa long séjour puis se rendre en préfecture pour y déposer leur demande de titre de séjour et bien entendu être couvert par une assurance maladie en France.
• Les Britanniques qui ont des membres de leur famille citoyens britanniques déjà installés en France avant le 31 décembre 2020 (voir dans les critères à respecter) pourront bénéficier d’un visa gratuit et d’un accès à un titre de séjour une fois arrivés en France.
• Les ressortissants britanniques arrivés en France à partir du 1er janvier 2021 et qui n’ont pas de lien familial avec un Britannique vivant en France bénéficieront d’un titre de séjour de droit commun.

Les titres de séjour portant la mention « citoyen Union européenne » continueront d’être valables jusqu’au 1er juillet 2020 mais ne seront plus valables après cette date. Les ressortissants britanniques titulaires de ce titre devront donc effectuer une demande de titre en ligne afin d’obtenir un titre portant la mention « accord de retrait ».

Les titres de séjour permettent-ils de se déplacer dans l’UE?

Les titres de séjour délivrés en France permettent de circuler dans les autres Etats faisant partie de l’espace Schengen, uniquement pour des périodes ne dépassant pas 3 mois. Vous pouvez également déménager à l’intérieur du territoire français. Il faudra simplement signaler votre changement d’adresse à la Préfecture de votre région.
Les mineurs britanniques doivent-ils posséder un titre de séjour pour entrer en France ? Et pour les voyages scolaires vers le Royaume-Uni ?
Pour les mineurs britanniques, aucune obligation de détenir un titre de séjour s’ils restent moins de 90 jours, il en va de même pour tous les mineurs étrangers. Cette règle reste applicable après la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.
Dans le cas d’un voyage scolaire vers le Royaume-Uni, jusqu’au 31 décembre 2020, les conditions de circulation restent inchangées. Les mineurs ressortissants d’un Etat tiers à l’Union européenne ou à l’espace Schengen, résidant en France et participant à un voyage scolaire au Royaume-Uni, peuvent continuer à voyager uniquement avec un document de voyage collectif (« liste d’écoliers voyageant dans le cadre d’une excursion scolaire à l’intérieur de l’Union européenne »). Ce document est délivré par la préfecture. Les mineurs étrangers n’ont besoin d’aucun autre document de voyage, mis à part une autorisation parentale de sortie du territoire. Il est en revanche indispensable de prendre une assurance maladie pour les voyages scolaires au Royaume-Uni car la carte européenne d’assurance maladie ne fonctionnera plus.

Comment se loger en France pour Britannique?

Pour les Britanniques expatriés en France, comme tout autre étranger, il n’y a pas de différence avec un Français en ce qui concerne le mode de vie. Pour acheter une maison ou un appartement en France, vous pouvez passer par une agence où il faudra ajouter au prix du bien les honoraires de l’agence. Pour faciliter votre achat, vous pouvez contracter un prêt bancaire auprès de n’importe quelle banque (à moins que vous ayez déjà les liquidités suffisantes disponibles). Pour cela, un rendez-vous est fixé avec un conseiller bancaire à qui vous exposerez votre projet et direz de combien vous avez besoin pour votre achat. Vous paierez ensuite des mensualités (une somme d’argent tous les mois) pour rembourser ce prêt. Avant ça, le conseiller peut accepter ou refuser votre demande en fonction de si vous êtes en capacité de rembourser ce prêt.
Pour une location, il faut ajouter les honoraires de la réalisation de l’état des lieux. Si vous passez par un particulier, les honoraires de l’état des lieux sont également à prendre en charge ainsi qu’un dépôt de garantie (le prix varie en fonction du bien et du propriétaire). Des documents sont également à fournir. Les 3 derniers bulletins de paye notamment par exemple, pour témoigner de vos revenus et démontrer que vous êtes capable d’assumer le montant du loyer. Pour les étudiants, des garants sont systématiquement demandé et dans ce cas ce sont leurs revenus à eux qui sont demandé. D’autres documents peuvent être demandé comme une pièce d’identité, une carte étudiante (pour les étudiants), le dernier avis d’imposition, votre contrat de travail par exemple. Certains documents reviennent systématiquement (pièce d’identité, bulletins de paye, contrat de travail…) mais d’autres peuvent changer. C’est le propriétaire, ou l’agence, qui décide quels documents sont à présenter.

Comment acheter une voiture en France pour un Anglais?

Pour un expatrié britannique en France, le même principe que l’achat d’une maison ou d’un appartement s’applique. Il suffit de contracter un prêt bancaire, puis de se rendre chez un concessionnaire automobile pour acheter la voiture qui vous plaît (à moins que vous ayez déjà les liquidités suffisantes disponibles). Vous pouvez là aussi passer par un particulier via des sites internet comme Le Bon Coin par exemple. Les prix sont en général moins chers et vous vous arrangez directement avec le propriétaire sur le prix, où et comment récupérer la voiture.

Comment scolariser ses enfants en France?: le système scolaire français

En France, les enfants sont obligatoirement scolarisés dès l’âge de 3 ans jusqu’à leurs 16 ans. L’enseignement dans les écoles publiques est gratuit. Il est composé des enseignements maternelle, primaire et secondaire qui sont donc obligatoires. L’école maternelle est un cycle de 3 ans pour les élèves de 3 à 6 ans. L’école primaire est un cycle de 5 ans pour les élèves de 6 à 11 ans. L’enseignement secondaire est composé de 2 cycles : Le collège et le lycée. Le collège est le premier cycle pour les élèves de 11 à 15 ans. Il dure 4 ans et est couronné du Diplôme national du Brevet délivré aux élèves ayant réussi l’examen. Il symbolise la fin du collège. Le lycée est le second cycle des études secondaires pour les élèves de 15 à 17-18 ans, ce cycle peut être intégré sans avoir obtenu le Brevet. L’élève peut intégrer un lycée en filière classique dans un lycée général (filières Scientifique (S), Littéraire (L) ou Economique et Social (ES)) ou professionnelle dans un lycée professionnel. Cette filière permet de se spécialiser dans le but de commencer à travailler directement après avoir obtenu son diplôme. L’enseignement s’étend sur 3 ans et se termine par le passage du Baccalauréat qui est le diplôme qui valide la fin de l’enseignement secondaire. Ce diplôme est très important en France car il permet d’accéder aux études supérieures françaises plus facilement mais également de trouver un travail plus facilement, si c’est le souhait de l’élève. L’élève peut aussi commencer un apprentissage. Cette formation est accessible dès l’âge de 16 ans jusqu’à 29 ans et est rémunérée. La rémunération varie en fonction de l’âge de l’apprenti et du nombre d’années dans le cursus. Il augmente avec les années. Pour s’inscrire, il faut trouver une entreprise d’accueil puis s’inscrire administrativement dans un CFA. Cette formation permet de valider un CAP qui permet de commencer à travailler directement soit dans l’entreprise d’accueil, soit dans une autre entreprise.

Comment inscrire ses enfants britanniques en France?

Pour être inscrit, l’enfant doit être présent sur le territoire français. Des documents sont également à fournir. Ils varient selon les académies et donc suivant votre région d’habitation. Les académies sont répertoriées en 3 zones : A, B et C.
• Zone A : Académie de Besançon, Académie de Bordeaux, Académie de Clermont-Ferrand, Académie de Dijon, Académie de Grenoble, Académie de la Guadeloupe, Académie de la Guyane, Académie de la Martinique, Académie de La Réunion, Académie de Limoges, Académie de Lyon, Académie de Poitiers
• Zone B : Académie d’Aix-Marseille, Académie d’Amiens, Académie d’Orléans-Tours, Académie de Caen, Académie de Corse, Académie de Lille, Académie de Nancy-Metz, Académie de Nantes, Académie de Nice, Académie de Reims, Académie de Rennes, Académie de Rouen, Académie de Strasbourg
• Zone C : Académie de Créteil, Académie de Montpellier, Académie de Paris, Académie de Toulouse, Académie de Versailles
C’est la mairie de votre lieu de résidence qui vous indique les documents nécessaires à l’inscription.
L’inscription à l’école maternelle et l’école primaire se déroule en 2 étapes. D’abord à la mairie de votre commune de résidence. On vous remet le certificat d’inscription qui indique le nom et les coordonnées de l’établissement qui accueillera votre enfant. Ensuite, auprès du directeur de l’école qui procède à l’admission de votre enfant. L’inscription au collège et au lycée se fait en fonction de votre lieu de résidence, c’est-à-dire que vous inscrivez votre enfant au collège, au lycée général ou lycée professionnel de votre commune. Vous devez vous rendre directement dans l’établissement au service administratif qui se chargera de tout.

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance