Quantcast

Tout savoir sur le bilan carbone personnel

Selon son mode de vie, un individu émet une quantité plus ou moins importante de dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère. Connaître la mesure de son empreinte carbone (CO2) vous permet ainsi de corriger certaines habitudes de consommation afin de réduire votre impact carbone sur l’environnement.

voyager-en-avion-avec-bebe

Qu’est-ce que le bilan carbone personnel ?

On parle de Bilan Carbone Personnel pour la mesure de l’impact des activités d’un individu sur la planète. Il permet ainsi de calculer l’empreinte carbone du sujet concerné et l’amener à réduire ou optimiser sa consommation énergétique, voire son mode de vie pour minimiser son impact CO2 sur l’environnement.
Les résultats du bilan carbone sont exprimés en kilogrammes ou tonnes équivalent CO2. En effet, le CO2 est le principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique. On convertit donc les émissions des autres gaz en équivalent carbone. Cela permet d’avoir une seule unité de mesure.


Les types de gaz à effet de serre

On retrouve différents types de gaz à effet de serre. Les principaux GES sont les suivants :

  • Domestiques (carburants, chauffage, consommation électrique…) ;
  • De la production intérieure du pays ;
  • De la production importée.

En d’autres termes, le bilan carbone est l’analyse de GES émis par nos différentes activités.
L’autre sujet majeur concerne la méthodologie de calcul des facteurs d’émissions. Qui les calcule et comment?

 

Comment calculer son bilan carbone personnel ?

Pour calculer son empreinte carbone personnelle annuelle, certaines des données sont à prendre en compte :

  • Transports : les déplacements quotidiens (voiture, bus, métro, tramway ou encore vélo) et les déplacements plus exceptionnels, par exemple par avion ou en train ;
  • Maison et énergie : le type de logement (maison, appartement), sa surface, le nombre d’habitants, les appareils ménagers utilisés, le type d’énergie, de chauffage, d’isolation du logement etc. ;
  • Consommation et style de vie : le régime alimentaire, les appareils électroniques utilisés, les dépenses en vêtements et en produits pharmaceutiques, d’hygiène ou de beauté, le recyclage des déchets etc…

Les émissions de CO2 que nous émettons (c’est à dire notre bilan carbone personnel, ou notre empreinte carbone) sont toujours calculées avec la formule suivante :
Émissions de CO2 = quantité consommée x facteur d’émission.
On collecte donc les données que l’on associe à un facteur d’émission permettant de calculer son équivalent carbone.
Pour estimer votre bilan carbone personnel, il existe aujourd’hui un grand nombre de calculateurs gratuits en ligne.

Réduire son empreinte carbone

Voici le principal avantage à suivre son impact carbone dans le temps : vous pouvez facilement identifier vos bonnes (et moins bonnes) actions. Cela de manière à faire évoluer votre mode de consommation, adopter de bonnes habitudes pour l’environnement et réduire progressivement votre impact.
Si l’on veut agir pour le climat, il est nécessaire de diminuer son empreinte carbone à travers quelques simples gestes du quotidien. Certains ne demandent presque rien, et pourtant ils aident à se tourner vers un mode de vie plus vert tout en faisant des économies.

Comment réduire son empreinte carbone en déplacement ?

Se déplacer tout en soutenant le développement de moyens de transport moins polluants peut ainsi être une solution pour réduire son impact sur la planète :

  • Privilégiez les transports en commun, la marche à pied, le vélo ou encore le vélo électrique pour les trajets courts : en plus de réduire votre impact écologique, la pratique du sport est bonne pour votre santé. Quant aux transports en commun, en région urbaine ou péri-urbaines, ils sont souvent adaptés aux besoins locaux.
  • Pensez au co-voiturage : plus le nombre de passagers à bord d’une voiture est important, moindre sera la quantité de CO2 par passager. Le co-voiturage permet même de réduire le risque d’embouteillages aux heures de pointe !
  • Prendre le train plutôt que l’avion : l’empreinte carbone d’un avion est très élevée et s’élève à 285 g de CO2eq par kilomètre parcouru contre 14 g de CO2eq par km parcouru pour le train. À noter que pour les destinations connectées aux lignes à grande vitesse, se déplacer par voie ferroviaire est souvent presque aussi rapide que de prendre l’avion.

Comment réduire son empreinte carbone au quotidien ?

Avoir un logement confortable et économe en énergie est un autre moyen de réduire votre empreinte carbone. Pour cela, les innovations au sein du logement sont des mesures inévitables pour réduire votre impact écologique au quotidien :

  • Optez pour un fournisseur d’énergie verte : une solution efficace pour une consommation énergétique responsable.
  • Améliorez l’efficacité énergétique de votre logement en réalisant régulièrement des travaux de rénovation énergétique et d’isolation thermique afin d’éviter les déperditions d’énergies et de réduire vos factures.
  • S’équipez en appareils basse consommation : Plus coûteux à l’achat, ils permettent cependant de réduire significativement votre consommation énergétique, ce qui sur le long terme en vient à compenser le prix de départ.

Comment réduire son empreinte numérique ?

Le numérique représente 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Et ce chiffre risque de doubler d’ici 2025. Internet dans le monde aujourd’hui c’est : 9 milliards d’appareils (dont 2 milliards de smartphones et 1 milliard d’ordinateurs), 5 à 7 millions d’objets connectés, 45 millions de serveurs, 800 millions d’équipements réseaux… Le plus gros de cette pollution numérique a lieu au moment de la fabrication du matériel. Pour lutter contre cette pollution, nous devons donc utiliser moins d’objets informatiques et les faire durer plus longtemps. Enfin, aussi limiter la très haute définition pour les vidéos car celles-ci aggravent la pollution numérique. Elles incitent à faire l’acquisition d’écrans plus grands et demandent plus d’énergies pour être lues car elles sont plus lourdes.


Le réchauffement climatique et la responsabilité de chacun dans ce drame obligent chacun à minimiser son impact carbone. Cela ne signifie pas pour autant un repli sur soi et ses frontières avec l’arrêt de tous les voyages qui sont un vecteur de paix bien au contraire. Pour éviter les mauvaises surprises pendant vos voyages, pensez à souscrire une assurance voyage !

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance