Quantcast

Interview de Sylvain, bloggeur LesDeuxPiedsDehors

Mondassur a rencontré Sylvain qui nous livre son expérience sur les voyages et la Polynésie et son parcours plutôt atypique. Sylvain a lancé un blog Les Deux Pieds Dehors, parcouru l’Asie du Sud Est, découvert Mayotte, la Nouvelle Calédonie et vit désormais en Polynésie. Un parcours semé de belles découvertes avec un blog où il nous fait partagé ses voyages à travers le monde.

mondassur-assurance-a-letranger

Pourriez-vous vous présenter, ainsi que votre parcours ?

Je m’appelle Sylvain, j’ai 34 ans à l’heure où j’écris ces quelques lignes et je vis en Polynésie française avec ma femme et mon fils de 3 ans. Concernant mon parcours, il est un peu décousu on pourrait dire. En quelques mots, passionné de géographie et de découverte depuis tout petit, j’ai naturellement fait des études de géographie puis dans les risques naturels. J’ai commencé à travailler en Nouvelle-Calédonie, puis sur l’île de Mayotte. J’ai ensuite parcouru l’Asie du sud-est pendant 1 an avec ma femme en sac à dos, une superbe expérience. Après un deuxième retour à Mayotte durant 2 ans, me voici depuis maintenant presque 4 ans en Polynésie française !

Qu’est-ce qui vous a poussé à voyager ?

Je pense que les éléments déclencheurs des premiers voyages ont été mes profs de faculté de l’époque. J’étais alors en fac de géographie et mes profs m’apprenaient la géomorphologie et la géologie du monde au travers de magnifiques photos qu’ils avaient pris durant leur voyage et leur déplacement. C’était vraiment superbe de voir où ils avaient pu voyager. Mes premiers voyages, en 2006, remontent d’ailleurs à cette époque, où je découvrais avec plaisir le fin fond de la Norvège avec un ami ou l’île de la Martinique avec ma femme !

Quelles informations présentez-vous sur votre blog ?

Depuis mi-2017, je me suis lancé dans un blog de voyage et de photographie, mes deux passions dans la vie. Je prends vraiment du plaisir à aider les gens à voyager plus souvent et à les guider dans leurs choix. Je parle beaucoup de la Polynésie y vivant depuis quelques années, mais j’ai commencé à pas mal écrire notamment sur mon année passée en Asie, et en particulier sur la Thaïlande, le Laos et le Cambodge. J’ai passé plus de 3 mois en Thaïlande, 1 mois au Cambodge et j’ai vraiment apprécié découvrir cette zone du monde. J’y partage mes conseils pour des itinéraires dans des pays, mais aussi des conseils pratiques sur les meilleures périodes en fonction des pays et comment évaluer son budget dans chaque pays.

Comment équilibrez-vous voyages et travail ?

Je dois dire que c’est une question difficile à répondre et je suis moi-même en train de réfléchir à écrire un article sur ce sujet. Trouver un équilibre entre son envie de voyager et de découvrir le monde et avoir un travail fixe qui permette (financièrement parlant) de vivre. Dans l’état des choses actuelles, mes études antérieures m’ont permis de trouver un travail dans le domaine des risques naturels. Malgré le fait que je voyage pas mal dans mon travail actuel, notamment en Polynésie, je dois dire que je suis souvent en manque de voyage. J’ai très souvent cette impression d’être comme coincé avec ces pauvres cinq semaines de congés. C’est loin d’être suffisant, mais pour l’instant je fais avec. C’est aussi la raison pour laquelle je me suis lancé dans ce blog de voyage je pense : essayer de combler ce vide que je ressens souvent au fond de moi. Même si je ne voyage pas physiquement toute l’année comme certaines personnes, j’ai l’impression d’être en immersion quand même dans ce monde avec le blog.

Quelle a été pour vous la plus grande différence entre voyager seul ou en famille ?

En fait, si je parle franchement, je dirais qu’il n’y a pas une si grande différence. Je voyageais déjà beaucoup avant d’avoir eu mon enfant, il y a 3 ans en arrière et il était hors de question que je ne voyage plus quand il serait là. C’est donc sans trop de soucis que mon petit à prit l’avion à l’âge de 2 mois et une dizaine de fois dans sa première année, à travers la Polynésie et l’île de Pâques. Maintenant, voyager avec un enfant coûte plus cher, c’est une certitude, mais on voyage finalement mieux je trouve, plus lentement, calmement, on s’adapte tout simplement et on prend son temps…

Quel pays ou voyage vous a le plus marqué ?

Je dis souvent qu’un des plus beaux voyages que j’ai eu l’occasion de faire a été l’Islande, à l’époque où le pays n’était pas encore trop développé comme aujourd’hui. Au niveau paysage, c’est un pays qui a beaucoup à offrir. Difficile de vraiment choisir à vrai dire quand même. Pour l’expérience, l’année passée en Asie du sud-est a été superbe. Que dire des 15 jours passés au fin fond de la Tanzanie à la découverte des animaux sauvages et de l’île de Zanzibar? Comment oublier l’île de Madagascar que j’ai eu l’occasion de découvrir à de multiples reprises ? Une population attachante, un pays magnifique, qui prend aux tripes très souvent…

Avez-vous pensé à vous y expatrier ?

C’était une évidence pour moi ayant terminé mon stage de fin d’études à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, durant 7 mois. Je découvrais alors avec plaisir la vie sous les tropiques, à 28° à l’année. Je poursuivrais alors par deux expatriations sur l’île de Mayotte durant presque 4 ans au final. Je vis depuis maintenant depuis 4 ans en Polynésie, et pour parler franchement le retour en France ne me fait plus trop envie !

Êtes-vous déjà tombé malade ou eu un accident à l’étranger ?

Oui, durant mon voyage en Asie du sud-est, je suis tombé malade au fond de l’île de Sumatra, en Indonésie. Nous étions avec ma femme vraiment pas bien dans une zone assez reculée du l’île. Heureusement, nous avions souscrit une assurance voyage privée à l’époque et nous avons réussi, après un premier rapatriement à l’hôpital le plus proche, une batterie de test, etc., à se faire rapatrier sur Paris. Au final, une dizaine de jours d’antibiotique pour soigner un parasite endémique à la Malaisie, et nous étions de nouveau sur pieds !

Et pour finir, quelle est votre devise de voyage ?

Prendre son temps et profiter de l’instant présent : Carpe Diem…comme on dit. Rien ne sert de courir et de vouloir tout voir et tout faire (comme on entend beaucoup en ce moment), je privilégie les moments simples, loin des foules de touristes et authentiques.

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance