Voyager avec le coronavirus et assurance maladie internationale

L’épidémie de coronavirus a débuté en Chine, sur le marché aux volailles et fruits de mer de Wuhan exactement. Elle a été déclarée en pandémie mondiale par l’organisation mondiale de la santé le 11 mars 2020. L’épidémie s’est propagée dans le monde entier avec des gestions de crise sanitaire et des conséquences diverses selon les pays. L’Europe a été particulièrement touchée comme l’Amérique. Début juin 2020, la pandémie s’achève en Europe avec la réouverture des frontières internes le 15 juin et aux pays hors Union européenne le 1er juillet. Mondassur résume les différents éléments et vous conseille sur l’assurance santé internationale prenant en charge ce type d’affections. Cet article est actualisé très régulièrement au vu de la rapidité d’évolution de la situation sanitaire mondiale. Vous pouvez ainsi suivre: l’évolution de l’épidémie dans le monde, les symptômes de la maladie avec les précautions pour se prémunir du Covid-19, les assurances santé internationale pour vous couvrir contre le Covid-19, les limitations de voyage à l’étranger avec le Coronavirus.

covid 19 travel voyage

Comment voyager avec l’épidémie de coronavirus ?

De nombreux pays ont pris des mesures de contrôles aux arrivées des avions venant des zones touchées et certains pays ont fermé leurs frontières pour éviter une propagation du virus. L’Union européenne après avoir fermé ses frontières et les déplacements intra-UE réouvre les frontières internes à l’Union européenne le 15 juin 2020. Les frontières de l’Union européenne avec les pays tiers réouvrent le 1er juillet 2020.
Certains pays mettent en place des politiques d’accueil des voyageurs avec un confinement des nouveaux arrivants en quarantaine (ou quatorzaine) soit systématique, soit en cas de détection de fièvre ou de test positif au Covid-19 à l’arrivée dans les aéroports internationaux. Les voyageurs doivent alors soit pouvoir prouver qu’ils disposent d’un hébergement pour passer leur quarantaine, soit ils sont placés directement dans des établissements dédiés à l’accueil de personnes contaminées. Certains pays vous demandent de rester dans un établissement dédié le temps d’obtenir le résultat des tests réalisés à votre arrivée. S’ils sont négatifs, vous êtes libres de circuler. Pour les personnes arrivant en France de pays « tiers » (en dehors de l’Europe géographique), ils doivent remplir une attestation de déplacement dérogatoire et une attestation sur l’honneur de non-contamination au Covid-19.

L’OMS ainsi que les autorités sanitaires des différents pays sont très vigilantes sur le suivi de l’épidémie et les précautions sont à suivre avec une grande attention. Le pic de l’épidémie varie selon les pays et la date de début de crise sanitaire. L’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, recommande de suivre les mesures sanitaires de précaution en se conformant aux instructions locales de chaque pays.

Il faut garder les « gestes barrière » encore de longs mois.

Quelles frontières sont ouvertes avec le coronavirus pour les vacances cet été ?

L’évolution de la situation est quotidienne selon la progression de l’épidémie, le succès des périodes de déconfinement dans les différents  pays ainsi que les déclarations des différents gouvernements. Certains pays annoncent des périodes de « quatorzaine » obligatoire à l’arrivée dans le pays avec néanmoins des dérogations qui pourront être élargies au fur et à mesure. Certaines destinations estivales prisées comme la Grèce accueillent les touristes étrangers à partir du 1er juillet 2020 sous réserve du strict respect des gestes barrière avec la distanciation physique, l’enregistrement des arrivées pour un suivi des touristes dans le pays et bien sûr une arrivée dans le pays sans être atteint du Covid-19. Concernant l’ouverture des frontières de l’UE avec les pays en dehors de l’UE, la liste des pays hors UE est régulièrement mise à jour.

Quels symptômes pour l’épidémie de coronavirus ?

Les symptômes cliniques sont ceux habituellement observés lors des épidémies de grippe hivernales à savoir douleurs musculaires diffuses, fatigue, écoulement nasal, douleurs musculaires. Dans un 2ème temps, viennent la fièvre et les signes respiratoires (toux, gêne respiratoire, douleurs thoraciques). La durée d’incubation est en moyenne de 5 jours et l’installation de la maladie se fait progressivement contrairement à une grippe plus brutale.  Les dernières découvertes indiquent que le virus pourrait être présent dans le corps jusque 20 jours. Selon la gravité des signes cliniques, le maintien est nécessaire à l’hôpital pour 20% des malades dont 5% en réanimation. Chez 30% à 60% des personnes, l’infection n’entraîne pas ou peu de manifestations cliniques. La crise sanitaire majeure provient du fait que les complications de l’infection s’enclenchent très rapidement et sont très graves avec pronostic vital engagé nécessitant des moyens hospitaliers intenses. Ces complications ne concernent qu’une faible partie de la population, la majorité des autres personnes peuvent être porteurs du virus sans pour autant être malades.

Les coronavirus (Cov) constituent une famille de virus provoquant des atteintes à votre santé allant du simple rhume à des maladies plus graves comme le SRMO ou le SRAS. Les personnes les plus vulnérables sont celles les plus touchées et doivent suivre avec attention ces précautions. Il s’agit en priorité des personnes âgées, des personnes souffrant de maladies chroniques, des nouveau-nés et des femmes enceintes. Le taux de létalité est autour de 3 à 5%.

Pour suivre l’évolution de la pandémie et les pays touchés.

Quelles sont les précautions à prendre pour se protéger contre le coronavirus ?

  • Ne pas se déplacer dans des regroupements publics si la présence n’est pas indispensable (marchés, centres commerciaux, gares, aéroports…etc.)
  • Diminuer vos contacts sociaux; de nombreux pays dans le monde entier ont appelé à un confinement total (près de 4 milliards de personnes ont été confinées fin avril 2020)
  • Porter des masques lors des déplacements extérieurs ou au contact d’une personne malade
  • Se laver très fréquemment les mains notamment avant les repas
  • Consulter dès l’apparition de symptômes et rester confiné
  • Contacter les services d’urgence si votre état de santé s’aggrave avec les symptômes

Voici les « gestes barrière » et les règles d’hygiène applicables en résumé :

  • se tenir à distance d’autrui, minimum 1 mètre
  • se couvrir la bouche ou le nez à l’aide d’un mouchoir en papier ou de ses vêtements lorsqu’on tousse ou éternue (utiliser votre coude !),
  • utiliser un masque dans les transports ou les lieux publics
  • se laver les mains régulièrement et éviter de porter ses mains à son visage
  • restez à la maison sans déplacement non-essentiel pour une personne présentant des symptômes d’infection respiratoire

Quelle couverture avec une assurance maladie internationale ?

Vous serez couvert par une bonne assurance expatriés comme GoldExpat dans le monde entier. Vous aurez aussi la possibilité d’être couvert dès votre adhésion compte tenu du caractère d’urgence que peut avoir cette infection. Mondassur vous conseille de souscrire une assurance santé internationale comme GoldExpat si vous vivez à l’étranger. De simples garanties en assistance rapatriement ne vous couvriront pas. Vous serez couvert dans votre pays d’expatriation et également si vous rentré en France ou si vous voyagez.

Pour ce qui est de l’assurance voyage pour vos vacances ou vos études, en général les épidémies ne sont pas couvertes. Il faudra que vous vous fassiez soigner dans votre pays d’origine pour une bonne prise en charge. Les autorités publiques peuvent également prendre en charge les conséquences des épidémies. Si vous bénéficiez déjà d’une assurance Mondassur et que votre voyage est annulé ou reporté, nous proposons exceptionnellement de reporter vos dates de voyage. Pour cela, le plus simple est de nous contacter par email en nous expliquant votre situation.

Quelles conséquences après cette crise du coronavirus ?

Les conséquences de cette crise sanitaire inédite sont incalculables et encore imprévisibles. Nous espérons que cette crise fera comprendre au plus grand nombre de citoyens, aux dirigeants politiques et économiques la priorité à donner à la santé des Hommes et à celle de la Nature. La Nature comprend de nombreux porteurs sains de virus, qui si on continue à la maltraiter, pourraient déclencher de nouvelles crises sanitaires plus meurtrières encore. Cela signifie qu’il faut mettre en place des mesures fortes et coordonnées au niveau mondial en matière de protection de l’environnement, de santé, d’éducation et de lutte contre d’éventuelles futures pandémies. Nous ne sommes que de passage sur cette planète. Les virus ne connaissent aucune frontière comme le prouve cette crise, ni la pollution et la dégradation de l’environnement.

De manière plus concrète pour lutter contre ce coronavirus, un vaccin ne serait disponible qu’au mieux à partir de fin 2021 ou en 2022. D’ici là, des plans de bataille se mettent en place pour une reprise économique et de futurs plans d’anticipation d’une nouvelle pandémie…

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance