Quelle assurance choisir quand on part étudier ou travailler à l’étranger ?

Dans un contexte de mondialisation, de plus en plus d’étudiants décident de partir à l’étranger pour faire un échange linguistique, un stage ou une formation professionnelle. C’est le moyen d’avoir une bonne première expérience et de maîtriser une ou plusieurs langues étrangères.

sejour-linguistique-assurance

S’assurer pour partir en toute tranquillité à l’étranger

Lorsque vous partez étudier à l’étranger, faire un stage ou que vous vous expatriez, une couverture maladie pour l’étranger est la garantie d’avoir une bonne protection santé à l’étranger en cas d’accident, chute ou maladie grave. En cas de problème grave, les coûts d’hospitalisation et rapatriement peuvent coûter très cher à l’étranger. De très nombreux pays n’ont pas le même système de santé que la France, qui prend en charge la majeure partie des dépenses.

Il existe des couvertures maladie pour l’étranger adaptées qui proposent des garanties frais de santé, responsabilité civile et rapatriement. Pour bien choisir son assurance maladie à l’étranger, il faut bien comparer les contrats et prendre connaissance toutes les garanties. Il faut se demander si l’assurance comprend l’assistance rapatriement, le montant maximal remboursé par l’assureur ou si vous avez besoin d’une garantie annulation et assurance bagages.

Comparez les tarifs et garanties de nos assurances étudiant à l’étranger ou assurances expatriés directement en ligne.

Les étudiants à l’étranger : pourquoi partir ?

Au cours d’un cursus en université ou école supérieure, de nombreux étudiants sont amenés à faire un stage à l’étranger ou participer à un programme d’échange. Cette formation à l’étranger permet de valoriser ses compétences dans le monde du travail mais aussi de s’enrichir personnellement en découvrant une nouvelle culture et une nouvelle langue.

Partir travailler à l’étranger : dans quel cadre ?

Il existe plusieurs façons de partir travailler à l’étranger à moindre frais :

  • Les personnes entre 18 et 30 ans peuvent être jeune au pair dans une famille d’accueil à l’étranger pour une durée limitée. Ils seront alors nourris et logé. En retour ils devront garder les enfants et effectuer les tâches ménagères.
  • Les personnes entre 18 et 35 ans peuvent participer au Programme Vacances Travail (PVT) ou Working Holiday Visa (WHV). Plus de 40.000 Français peuvent bénéficier chaque année de ce programme dans les pays suivants : Nouvelle-Zélande, Argentine, Australie, Japon, Canada, Hong-Kong, Corée du Sud ou encore la Russie.
  • Une formation professionnelle continue peut également être une autre alternative pour s’expatrier. Ce système permet aux salariés de compléter leur parcours professionnel à l’étranger.

Bien sûr la solution royale est de trouver un poste à l’étranger idéalement avant de partir. Si ce n’est pas le cas, il y a de fortes chances pour que vous trouviez directement sur place votre emploi. Indispensable : pensez à votre protection sociale et votre couverture maladie à l’étranger!

Si vous souhaitez avoir plus d’information, n’hésitez pas à faire appel aux conseils de Mondassur, courtier en assurances santé internationales, qui vous recommandera l’assurance internationale la plus adaptée à votre situation.

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

VYV