Partir enseigner à l’étranger : comment faire ?

Vous êtes enseignant et souhaitez enseigner à l’étranger ? L’opportunité d’enseigner à des élèves internationaux vous attire ? Dans le cas où vous souhaiteriez candidater pour un poste d’enseignant à l’étranger, deux statuts s’offrent à vous. Le statut d’expatrié et celui de résident. Le statut d’expatrié s’applique aux enseignants ne résidant pas encore dans le pays de destination tandis que le statut de résident s’applique aux enseignants vivant déjà à l’étranger depuis au moins trois mois.

Pour votre séjour à l’étranger, vous devez souscrire une assurance santé internationale pour vivre cette expérience en toute tranquillité. Une assurance maladie internationale est aussi souvent nécessaire pour obtenir votre visa ou le poste d’enseignant.

Vous souhaitez partir enseigner dans un pays étranger en tant qu’expatrié ?

Vous devez :

  • Etre titulaire d’un diplôme d’enseignant reconnu par le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse
  • Justifier au minimum de deux ans de services effectifs dans la fonction en qualité de titulaire.

Si vous souhaitez connaître la liste des postes d’enseignants expatriés à pourvoir, vous pouvez la consulter sur le site de l’AEFE, elle est publiée chaque année, au début du mois de septembre.

Il existe de nombreux postes d’enseignants et également des postes administratifs dans l’enseignement comme chef d’établissement, adjoint au chef d’établissement, directeur administratif et financier (DAF) ou secrétaire général et adjoint au DAF, directeur d’école, CPAIEN, EMFE, CPE et professeur certifié ou agrégé à mission de conseil pédagogique.

Le recrutement se base sur proposition du chef d’établissement et après avis de la commission consultative paritaire locale. Dans le cas où votre demande est acceptée, vous percevrez un traitement brut soumis à retenue pour pension civile et une indemnité spécifique de vie locale (ISVL) dont le montant varie selon les pays.

Vous souhaitez enseigner dans un pays étranger en étant déjà résident ?

Vous devez :

  • Etre titulaire d’un diplôme d’enseignant reconnu par le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse
  • Justifier au minimum de deux ans de services effectifs dans la fonction en qualité de titulaire.

Qu’est-ce que le contrat local ?

Vous pouvez être recruté directement par l’établissement scolaire auprès duquel vous postulez, il s’agit du contrat local. Cependant, ce contrat étant privé, vous percevrez une rémunération moins élevée que celle perçue grâce au contrat d’expatrié. Il vous faudra donc prendre en compte le coût de la vie du pays dans lequel vous avez choisi de vivre.

Il est d’autant plus important de souscrire un contrat d’assurance santé internationale. Dans certains pays, les frais de santé peuvent rapidement atteindre des sommes très élevées. Avec les assurances santé internationale proposées par Mondassur, vous êtes couvert quotidiennement en cas d’accident ou de problème de santé. Vous pourrez également bénéficier de l’assistance rapatriement ainsi que d’une couverture juridique à l’étranger.

Quelle est la procédure d’expatriation pour enseigner à l’étranger ?

Lorsque vous aurez effectué votre choix, vous devrez remplir un dossier de candidature (disponible sur le site de l’AEFE) et joindre à ce dossier toutes les pièces demandées (liste également disponible sur le site de l’AEFE) ainsi que des documents complémentaires qui peuvent être demandés par l’établissement dans le pays de destination. Ce dossier de candidature sera examiné par une commission consultative paritaire centrale. Il est très important de suivre et de respecter le calendrier de la campagne de recrutement. Vous devrez indiquer dans le dossier vos niveaux de compétences en langues (A1 à C2) comme définis dans le Cadre Européen commun de référence pour les langues (CECRL).

Une fois que votre dossier a été sélectionné, vous serez convié à un entretien d’une trentaine de minutes. Cet entretien a pour but de connaître vos motivations et vos qualités personnelles ainsi que votre parcours professionnel. Vous devrez également expliquer en quoi votre candidature est en adéquation avec le poste auquel vous aurez postulé et avec d’autres postes en fonction des besoins de l’AEFE. Vous connaîtrez la composition du jury qui vous sera communiquée avec l’invitation à l’entretien. Votre recrutement devra vous être accordé par l’Education nationale et la proposition de recrutement devra recevoir l’agrément du poste diplomatique.

Votre interlocuteur pour l’ensemble des procédure de recrutement sera la DRH de l’AEFE.

Quelles sont les conditions pour candidater à un poste d’enseignant expatrié à l’étranger ?

Pour les personnels d’encadrement :

  • Etre titulaire dans le corps considéré.
  • Justifier au minimum de trois ans de services effectifs dans le dernier poste occupé.
  • Se trouver dans l’une des situations administratives suivantes : en position d’activité, de congé parental, de disponibilité ou de détachement en France ou à l’étranger.

Pour les personnels d’enseignement, d’éducation, d’orientation :

  • Etre titulaire dans le corps considéré.
  • Justifier au minimum de deux ans de services effectifs en qualité de titulaire en France.
  • Se trouver dans l’une des situations administratives suivantes : en position d’activité, de congé parental, de disponibilité ou de détachement en France ou à l’étranger
  • Justifier d’une expérience avérée et récente des fonctions demandées en France ou à l’étranger.

Si votre demande est acceptée, votre salaire d’enseignant sera le montant brut au moment de votre départ complété par différentes indemnités, notamment une indemnité mensuelle d’expatriation. Le montant de cette indemnité est différent selon les pays. Vous bénéficierez d’autres avantages à ces indemnisations, comme, par exemple un voyage aller-retour pour la France tous les 1,2 ou 3 ans. En tant qu’expatrié vos droits à l’avancement et à la retraite subsistent.

Pour plus de détails sur la procédure de candidature et le calendrier des postes dans l’enseignement à l’étranger consultez le site de l’AEFE. 

Les avantages à partir enseigner à l’étranger :

Au cours d’une carrière d’enseignant, une mobilité à l’étranger permet d’enrichir ses compétences professionnelles et d’acquérir de nouvelles méthodes d’enseignement. Grâce à cette expérience, vous pourrez vous enrichir personnellement en découvrant une nouvelle culture et une nouvelle langue. Elle vous permettra d’élargir votre vision du monde et vos compétences culturelles que vous pourrez, par la suite, mettre à profit pour vos futurs élèves.

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

VYV