Négocier votre salaire d’expatrié

Travailler à l’étranger peut être pour vous une évolution de carrière intéressante mais attention à veiller aux conditions de votre expatriation et notamment à votre rémunération. Voici donc un petit aperçu des points à négocier avant de vous expatrier.

assurance-pour-expat
  • Faites le point avec votre employeur sur votre salaire, correspondant au montant que vous auriez touché si vous étiez resté dans votre pays d’origine, c’est-à-dire le salaire brut que vous receviez avant d’être envoyé à l’étranger.
  • Renseignez-vous sur le montant du salaire de référence de votre pays d’accueil (équivalent au montant que touche un ressortissant local pour un poste similaire). Vous devriez également vous renseigner sur les salaires de références des pays tiers et de l’international, après quoi vous pourrez plus facilement évaluer le salaire auquel vous pouvez prétendre.
  • Négociez un salaire net de charges sociales locales. Panachez entre rémunération locale et rémunération dans le pays d’origine ou autres pays. Renseignez-vous sur la stabilité de la monnaie de paiement de votre rémunération et pensez à introduire des garde-fous permettant de limiter les changements du taux de change.
  • Discutez également la prime de mobilité qui aide à couvrir notamment la perte de salaire du conjoint, le déménagement, le logement, les frais de scolarité des enfants, etc. Cela peut se traduire dans votre salaire de référence.
  • Prenez en compte le surcoût dû à la fiscalisation du pays d’expatriation.

Gardez surtout à l’esprit que les conditions matérielles et donc votre salaire sont très importants mais ne doivent surtout pas être le seul moteur d’une expatriation sinon c’est mal parti pour vous…

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance