Quantcast

Quels dangers lors d’une expatriation ?

Une expatriation dans une zone à risques ou de conflits demande plus de préparation qu’une expatriation. Un expatrié s’expose à des risques sécuritaires et dangers plus ou moins importants en fonction des pays concernés. Voici quelques conseils pour appréhender et préparer au mieux votre expatriation en toute sécurité.

securite-sociale-etranger

Anticiper les risques pour votre expatriation

Tout d’abord, étudiez bien le pays et la ville proposée pour votre mission d’expatriation. Analysez le climat politique, les conditions sanitaires, le taux de criminalité ainsi que les tendances climatiques du pays et de la ville. La pauvreté américaine et européenne n’est en rien similaire à la vétusté, la famine et l’extrême pauvreté de nombreux pays africains par exemple. La situation politique peut être tendue et entraîner des situations de grèves généralisées, de révoltes ou coups d’états. Cela peut s’avérer dangereux pour les expatriés. De même pour l’insécurité des pays comme la Jamaïque, Trinidad et Tobago, Madagascar ou la RDC avec un fort de taux de criminalité où les étrangers expatriés ne sont pas forcément facilement intégrés aux locaux. Finalement, préparez-vous à supporter les catastrophes naturelles et aléas climatiques qui ravagent souvent certains pays. Une fois que vous vous êtes fait une idée non idéalisée du pays, vous serez armé pour négocier les conditions de votre expatriation.

Quels sont les pays à très haut risque sécuritaire ?

Il y a certains pays ou zone à éviter. Les risques sécuritaires sont plus élevés dans certains pays que d’autres.
Voici une liste des pays à très hauts risques sécuritaires, qui sont régulièrement secoués par des attentats, des guerres ou des interventions militaires. Ils sont répertoriés comme étant les pays les plus touchés par le terrorisme: Afghanistan, Irak, Pakistan, Palestine, République démocratique du Congo, Nigéria, Somalie, Soudan, Syrie et le Yémen. Une vingtaine d’autres pays sont également mentionnés comme étant des pays dangereux pour les expatriés (enlèvements et attentats). On y retrouve : l’Algérie, Bolivie, Burundi, Colombie, Congo, Ethiopie, Erythrée, Guatemala, Guinée, Guinée Bissau, Haiti, Honduras, Kenya, Liberia, Mali, Mexique, Madagascar, Niger, Ouganda, Pérou, République centrafricaine, Sierra Leone, Tchad et Venezuela.
Des sites spécialisés sur les crises mondiales donnent le niveau de dangerosité du pays choisi et met en ligne les actualités sur chaque pays. L’anticipation est essentielle pour prévenir les risques.

S’adapter au pays et notamment aux codes vestimentaire

Les codes vestimentaires varient grandement d’un pays à un autre. Pour vous intégrer et respecter la population locale, vous allez devoir tenir compte des éventuelles coutumes vestimentaires. Vivre en expatriation génère un choc culturel.

Un choc qui touche également à l’habillement. L’habillement inclut l’appartenance à une classe sociale, une tranche d’âge, un sexe… L’habillement nous place donc dans la société et indique si nous respectons ou non les règles. Par exemple, en Arabie Saoudite, les femmes doivent porter un voile couvrant corps et cheveux. En Inde, on évitera les shorts aussi bien pour les femmes que pour les hommes. Montrer ses jambes est plutôt mal perçu dans ce pays. Au Japon, c’est le statut social qui détermine la manière de s’habiller au travail.
S’’expatrier signifie donc aussi de connaître et s’adapter aux coutumes. Il faut respecter certaines règles sous peine de choquer la pudeur des locaux voire de vous exposer à des réactions violentes.

Rester vigilant pour une expatriation en toute sécurité

La discrétion est l’une des règles principales en voyage. Il en va de votre sécurité. Les bijoux ou autres accessoires de valeurs attirent l’attention et les convoitises, il est donc judicieux de les laisser chez vous, à l’abri des regards. Pensez à faire une photocopie de vos documents importants et vous l’envoyer par email (papiers d’identité, numéros de cartes…). En cas de perte ou de vol, vous les aurez ainsi toujours sous la main ce qui facilitera leur nouvelle fabrication. Lorsque vous entrez dans un pays, photocopiez la page de votre visa avec le tampon d’entrée et conservez ce papier dans un endroit différent que votre passeport. Si vous perdez ce dernier, les formalités pour sortir du pays seront facilitées.

Les pays où il fait bon vivre pour s’expatrier:

Des critères comme la qualité de vie des expatriés, le budget d’installation ou encore le marché de l’emploi ont été pris en compte pour dresser une liste des meilleures destinations pour s’expatrier. On y retrouve notamment :
Costa Rica : L’un des pays les plus sûrs d’Amérique Latine. C’est un pays sécure où il n’y a pas d’armée. De plus, ses habitants savent accueillir les étrangers, il est donc facile de s’y faire des amis locaux.
Portugal : La qualité de vie, le sens de l’accueil de ses habitants, ses paysages… tous les éléments sont réunis pour aller s’expatrier sereinement au Portugal.
Taïwan : L’ordre, la propreté et la sécurité sont les principales qualités de ce pays. En plein développement économique, il est très prometteur en termes d’opportunités d’emplois.
Singapour : L’atout majeur de Singapour est sa sécurité, ce qui rassure les expatriés qui s’y rendent. De plus, elle regorge d’opportunités de carrières. Le système d’éducation singapourien est en tête du classement mondial de par son excellence ainsi que son exigence. Compte tenu de l’attrait de Singapour les expatriés, la délivrance de visas de travail a fortement diminué.
Canada : Le système de soins est très apprécié par les expatriés et le marché de l’emploi y est très dynamique. Enfin, le cadre de vie y est idéal avec ses espaces naturels.

Vous savez désormais comment vous expatriez en toute sécurité !

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance