Mondassur, votre expert
assurances voyages et assurances expatriés
+33 (0)1 80 87 57 80
 

Nul ne maîtrise totalement les conséquences directes du Brexit pour le moment même si Theresa May semble stricte en ce qui concerne le flux migratoire des Européens vers la Grande-Bretagne. "Le Royaume-Uni est un pays ouvert et tolérant, mais le message du peuple a été très clair: le Brexit doit permettre de contrôler le nombre d'Européens qui viennent au Royaume-Uni", résume Theresa May.

 

 

Qu’en est-t-il des expatriés et des étudiants européens qui souhaitent partir au Royaume-Uni ?

Les conséquences se font déjà sentir avec un ralentissement net des flux migratoires vers le Royaume Uni et une baisse des inscriptions d'étudiants étrangers en Angleterre. Bientôt les conditions vont sûrement changer, faudra-t-il un visa ? Une carte de résidence ? Quelles seront les nouvelles difficultés pour travailler sur le territoire ? Quelle assurance santé pour le Royaume-Uni ? Tant de questions sans réponses...

Les expatriés au Royaume-Uni et les Britanniques en Europe :

Pas besoin de permis de travail pour travailler en Grande-Bretagne pour le moment, comme dans le reste de l’UE. Les négociations avec Bruxelles étant toujours d'actualité, le sort des expatriés n’est pas encore scellé. Theresa May propose pour le moment aux Européens déjà installés de pouvoir rester sur le territoire à condition qu’il y ait une réciprocité pour les Britanniques installés dans l’Union Européenne.

Certains expatriés, travaillant dans des domaines particulièrement exposés comme la finance, songent ou sont déjà rentrés en France ou dans d'autres pays européens où la perte du passeport européen n’est pas d’actualité. Ou d’autres, vivant depuis plus de 5 ans sur le territoire se sont lancés dans des démarches plus complexes pour obtenir un statut privilégié de résident permanent ou plus radicalement la nationalité britannique et éviter les conséquences les plus difficiles du Brexit.

Nous imaginons la même frilosité pour les personnes sur le départ. Qu'il s'agisse des questions sans réelles réponses qui peuvent freiner certains candidats mais aussi certains recruteurs qui souhaitent d’abord s’assurer de l’économie de leur secteur d’activité, mais aussi les conditions d'embauche qui ont également changé avec la baisse de la livre, les taxes sur les produits importés...

Concernant l'assurance médicale au Royaume-Uni, Brexit ou pas Brexit, compte tenu du coût médical au Royaume-Uni et des lacunes du système de santé britannique (délais élevés pour la prise en charge, exclusion de garanties pour les soins dentaires et optiques, limitation d'accès aux GPs et aux établissements publics uniquement), il est recommandé de prendre une assurance médicale complémentaire au NHS ou totale si vous ne bénéficiez pas du NHS.

Les étudiants étrangers au Royaume-Uni et les étudiants britanniques à l'étranger :

C’est une population qui sera malheureusement touchée par le Brexit. Jusqu’ici les étudiants européens payaient les mêmes frais de scolarité que les étudiants britanniques, rien n’est sûr pour la suite !
Le gouvernement britannique envisage dans ses mesures visant à réguler le flux d’immigration, de faire un lien entre le type de permis de séjour délivré aux étudiants étrangers et la qualité de l’université et du cursus pour lequel ils vont s’inscrire.

Ce qui reste positif pour les étudiants européens, c’est qu’aucune mesure n’a été annoncée pour le moment concernant le programme Erasmus sachant que la Grande Bretagne est la 2ème destination européenne demandée. Néanmoins il semble logique d'imaginer que tout étudiant international au Royaume-Uni devra bénéficier de sa propre assurance maladie sans compter sur son assurance d'un pays d'origine européen.

Les étudiants britanniques devront souscrire certainement une assurance étudiant internationale pour leurs études ou leurs stages à l'étrangers.

Les retraités britanniques en Europe :

Cette question est majeure car ils sont très nombreux. La question de l'assurance médicale pour les Britanniques en Europe est centrale et voici quelques informations utiles qui risquent d'évoluer. Les retraités britanniques bénéficient actuellement du certificat S1 leur permettant de bénéficier des mêmes droits que les retraités du pays où ils vivent.

Pour les retraités britanniques vivant en France, ils devront demander un permis de séjour pour bénéficier du système de santé français PUMA en payant des cotisations sociales de 8% de leur revenu.

Pour les retraités britanniques vivant en Espagne depuis plus de 5 ans, ils pourront être considérés comme résident permanent et bénéficier d'un accès aux soins de santé financés par l'Etat comme les Espagnols. Ceux qui y vivent depuis moins de 5 ans mais plus d'un an en étant inscrits à la mairie de leur ville pourront également en bénéficier selon le programme "Convenio Especial" pour une somme forfaitaire à payer chaque mois variable selon votre âge de plus ou moins 65 ans.

Nos coordonnées

Nous joindre



+33 (0)1 80 87 57 80
  WhatsApp : +33 7 66 54 12 12
Skype : Mondassur


Mondassur
19, rue des Longs Prés
92100 Boulogne - FRANCE


Nos horaires d'ouverture sont de 9h00 à 18h00, heure française, du lundi au vendredi pour contacter nos conseillers. Nos plateformes médicales pour les assurés sont joignables 24h/24 et 365 jours par an.

Vous avez des questions sur votre contrat d'assurance, pour souscrire une assurance voyage, pour obtenir un devis d'assurance expatrié ? Vous pouvez nous envoyer un email et nous répondons sous 24h00 jours ouvrés.

Nous sommes à votre écoute.

Sur le même sujet

Que couvre votre carte de crédit ?

Les assurances accompagnant votre carte de crédit ( Visa,...
Lire la suite...

Assurance santé expatrié au Royaume-Uni: que faut-il savoir?

Vous êtes expatrié ou futur expatrié au Royaume-Uni ? Nous vous...
Lire la suite...

Bien choisir son assurance santé expatrié

Vous êtes expatrié ou futur expatrié et vous vous apprêtez à...
Lire la suite...