Vivre au Mexique et assurance expatrié

Le Mexique est un pays cosmopolite par excellence comptant environ 129 millions d’habitants. De nombreuses communautés d’expatriés (Belges, Français, Allemands, Hollandais, réfugiés africains des autres pays du continent etc.) y résident. Nous avons réuni quelques conseils pour bien préparer votre expatriation au Mexique et bien appréhender votre future vie quotidienne sur place. Hormis la vigilance de mise concernant la sécurité, le Mexique est un pays accueillant riche en opportunités. Cependant, les infrastructures médicales ne sont pas toujours suffisamment développées, et les coûts de la médecine privée dans des établissements internationaux peuvent s’avérer très onéreux. C’est pourquoi il est fortement conseillé de souscrire une assurance santé internationale pour expatriés avant votre départ, afin de prévenir les risques.

Si vous souhaitez vous expatrier au Mexique, ces informations vous pourront être utiles. Pensez également à votre assurance expatriation Mexique !

mexique-assurance-expat

 

Se loger au Mexique

Certaines grandes villes au Mexique ont des indices de criminalités parfois élevés, ce qui peut paraître inquiétant. C’est pourquoi si vous souhaitez vous y expatrier, il est primordial de vous renseigner sur les quartiers dans lesquels vous pourrez probablement vous installer. Par exemple, il est recommandé de vous loger dans un appartement ou une maison avec un gardien présent 24h/24h. Favorisez un logement dans un quartier calme et sûr avec une place de parking ou un garage attitré. De plus, si vous passez par une agence immobilière, ce qui peut être judicieux lors d’une expatriation dans un pays encore inconnu, les frais d’agence s’élèveront à la hauteur d’un loyer. De plus, la durée du bail sera sûrement d’un an renouvelable (le prix du loyer est souvent revu à la hausse), cependant si vous souhaitez quitter votre logement avant la fin du bail signé en amont, vous serez dans l’obligation de payer la totalité des loyers restants. Il existe de fortes différences de coût des loyers en fonction des quartiers et de la sécurité des logements. Il est recommandé de payer un peu plus cher votre loyer pour vous prémunir face aux risques de cambriolage, d’agression ou autre.
Le coût de la location d’un appartement avec une chambre en banlieue d’une grande ville est d’environ 400 USD, pour un appartement avec une surface intéressante comptez entre 1000 et 1500 USD.

Scolarité au Mexique

Vous pourrez scolariser vos enfants dans des écoles au Mexique sans qu’ils aient forcément la nationalité mexicaine. Cependant, ils devront absolument avoir le statut de résident permanent ou de résident temporaire (consulter fiche visa au Mexique). Vous devrez par ailleurs enregistrer vos enfants par le biais d’une demande à la « CURP », la Clave Anica de Registro de Poblacion afin qu’ils obtiennent un numéro d’identification national. C’est avec ce numéro d’identification qu’ils pourront être acceptés de l’école primaire au collège. Lors de votre demande à la CURP, vous devrez envoyer un justificatif de domicile et si existant, un bulletin de votre enfant traduit en espagnol. Comme en Europe, les frais de scolarité d’une école privée sont plus élevés que ceux du public.
Pour inscrire votre enfant au lycée, les démarches seront plus compliquées et varient selon les régions. Vous devrez fournir une preuve que votre enfant a bien fait toute sa scolarité du collège ainsi que des équivalents au niveau mexicain. Des frais de scolarité relativement élevés s’appliquent dans tous les lycées.
Pour inscrire votre enfant à l’université, il est nécessaire que vous rassembliez des documents originaux tels que les relevés de notes officiels, l’acte de naissance. Tous vos documents devront être certifiés, il est recommandé de réunir et faire certifier tous vos documents dans votre pays d’origine.

Quel est le coût de la vie au Mexique ?

Comme toujours, le coût de la vie dépend de l’endroit où vous vous installez, et de votre train de vie. Par exemple, le coût d’un abonnement pour les transports en commun est d’environ 22 euros, le prix des restaurants et des courses est moins cher qu’en Europe. Le prix moyen d’un repas dans un restaurant de gamme moyenne est de 14 euros. La vie d’expatrié au Mexique n’est pas difficile du point de vue financier, mais cela dépend aussi de vos revenus.

Travailler au Mexique

Vous pouvez aussi essayer de passer par la Chambre Franco-Mexicaine de Commerce ou encore par le Centre Français du Commerce Extérieur, ils pourraient vous orienter.
Les grandes firmes internationales sont surtout réparties entre Monterrey, Mexico et Guadalajara. Ce sont des bons points de départ pour entamer votre recherche. Cette recherche pourra vous demander de la persévérance, car vous ne pourrez pas commencer à travailler au Mexique sans le permis et le visa appropriés. Vous devez donc quitter le territoire le temps que l’employeur fasse les démarches depuis le Mexique, pour que vous puissiez y retourner avec cette fois l’autorisation d’y travailler.
À Mexico, vous trouverez une grande variété de grosses boîtes qui s’y sont implantées. Les secteurs les plus actifs y sont les banques, les boîtes de marketing ou les assurances. D’autres secteurs de l’industrie ou de la manufacture, comme l’automobile ou le textile, se sont beaucoup développés dans la région, et peuvent représenter autant d’opportunités professionnelles pour un expatrié. Si vous êtes travailleur qualifié et possédez des compétences spéciales, vous pourrez prétendre à un salaire élevé auprès des entreprises présentes : comptez entre 2000 et 3000 € pour un manager. Les postes de service client pourraient vous être d’une grande utilité puisqu’on y recherche des personnes parlant plusieurs langues.

Monter son entreprise au Mexique

Vous pouvez également choisir de vous expatrier pour monter votre entreprise au Mexique. Après avoir effectué votre étude de marché et être fin prêt à votre expatriation, il vous faudra obtenir le numéro d’identification fiscale pour le paiement des impôts, que vous pourrez obtenir auprès du Servicio de Administracion Tributaria (SAT). La demande peut se faire directement en ligne.
Bien sûr, pour obtenir tous les documents nécessaires à votre identification, vous devez d’abord obtenir le statut de résident (qu’il soit temporaire ou permanent). C’est pourquoi la création d’une entreprise au Mexique se fait après plusieurs années d’expérience sur place. En étant résident, vous pourrez demander votre CURP, le numéro d’identification général, qui vous permettra d’obtenir le RFC, numéro d’identification fiscale.
Enfin, il vous faudra le permis d’utilisation du sol, qui vous autorise à ouvrir un commerce en zone d’activité, hors d’une zone de résidence, et à solliciter au secrétariat de développement urbain. Vous obtiendrez alors le fameux « uso del suelo », suite à quoi, vous devrez demander votre licence d’exploitation. Toutes ces démarches sont longues et vous demanderont beaucoup d’investissement, mais elles doivent impérativement être respectées pour éviter tout problème avec l’administration mexicaine. De nombreux sites internet sont à disposition des entrepreneurs au Mexique, et vous détaille tout ce que vous devez savoir pour entreprendre. Les informations sont, bien sûr, en espagnol.

Hygiènes et habitudes alimentaires au Mexique

Influencée par les préparations culinaires espagnoles, africaines et asiatiques, la cuisine mexicaine est très variée. Par ailleurs, les Mexicains offrent une grande importance au petit-déjeuner. Ce dernier est composé de toasts, de jus de fruits et des œufs. Quant à la tortilla, elle est la recette la plus connue au pays. Il s’agit d’une sorte de galette fabriquée à partir du blé ou des grains de maïs. Elle est la base de plusieurs plats mexicains comme le taco, l’enchilada ou encore la quésadilla. Pour les boissons, les plus courantes sont l’eau, le café et la bière. En outre, siroter de la tequila est très apprécié par les routards. De même pour le pulque et le mezcal.

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance