Quantcast

Visas et Santé en Thaïlande

Vous avez choisi de vous rendre en Thaïlande, pensez à bien souscrire une assurance voyage ou une assurance expatrié pour vous et votre famille. Vous partirez ainsi l’esprit tranquille. En effet, les risques financiers, sanitaires, et juridiques peuvent survenir à tout moment. Nos assurances vous permettent de les compenser correctement. Nous proposons également des garanties prenant en charge le rapatriement, les frais d’hospitalisation et la responsabilité civile. Elles vous permettront d’être couvert où que vous soyez dans le Monde !

Depuis 2019, la souscription d’une assurance santé privée en Thaïlande est devenu obligatoire pour tout visa de type OA, c’est-à-dire pour toute personne de plus de 50 ans. Faisant suite aux évènements pandémiques et aux nombreux impayés dans les hôpitaux, le gouvernement étudie la possibilité d’imposer une assurance à tout visiteur. Nous pouvons vous proposer des assurances destinées à répondre aux exigences thaïlandaises, et comprenant également des garanties rapatriement et annulation, qui se montrent d’une nécessité absolue en cas d’accident grave.
Mondassur vous accompagne dans votre choix d’assurance santé internationale. Suivant votre profil, nous pourrons vous proposer différentes formules d’assurance voyage, d’assurance étudiant internationale et d’assurance expatriés.
Et bonne nouvelle, nos assurances vous garantissent contre le risque épidémique ! Demandez nous un devis gratuit pour une assurance en ligne !

assurance-thailande

Régime politique : Dictature, monarchie constitutionnelle
Capitale : Bangkok
Superficie : 513 120 km²
Population : 69.04 millions
Langues parlées : Thaï
Monnaie : Baht

Quel visa pour la Thaïlande?

Selon votre situation, vous devrez prétendre à différents types de visas afin de vous rendre en Thaïlande. Nous avons regroupé les informations générales afin de vous renseigner au mieux. Nous vous invitons toutefois à régulièrement consulter le site des autorités consulaires afin d’être au fait des dernières actualités. Par ailleurs, dû à la crise du Coronavirus, la procédure liée à votre entrée sur le territoire thaïlandais est susceptible d’être impactée. Nous vous invitons à effectuer toutes les vérifications nécessaires à votre voyage sur le site des autorités consulaires thaïlandaises.
En dehors de toute considération relative au visa, il vous appartient de vérifier l’intégrité de votre passeport et sa validité sur une durée d’au moins 6 mois à compter de votre date d’entrée en Thaïlande.

Peut-on voyager en Thaïlande sans visa ?

Dès lors que êtes titulaire d’un passeport français, qui est encore valable 6 mois à compter de la date d’entrée du territoire, et que votre séjour sur place n’excède pas plus de 45 jours, vous n’avez aucune obligation de faire une demande de visa. Il vous suffira de remplir le programme de visa à l’arrivée (VOA).
Si vous voyagez, nous vous invitons à souscrire une assurance santé, comprenant des garanties rapatriement et responsabilité civile. En effet, en cas d’accident, il est possible que le plateau technique soit insuffisant ou que vous soyez plus à l’aise à l’idée de vous faire soigner en France. Nous proposons des assurances voyages court-séjour qui sont en mesure de répondre à ces besoins, et à des tarifs particulièrement avantageux, quel que soit votre âge. N’hésitez pas à nous solliciter pour un devis ou des informations supplémentaires.

En cas de séjour supérieur à 30 jours, vous devrez obligatoirement faire une demande de visa auprès des autorités consulaires thaïlandaises en France. Votre passeport devra bien sûr être valable sur une durée supérieure à 6 mois.
En 2015, la Thaïlande a mis en place une autorisation de séjour à entrées multiples, vous permettant d’y effectuer plusieurs séjours pouvant aller jusqu’à 60 jours par entrée.
En fonction de votre situation, vous devrez fournir différents types de documents pour obtenir un visa valable.

Attention, toute demande de visa devra directement être formulée auprès de l’ambassade de Thaïlande en général dans la capitale de votre pays d’origine.

Les visas touristiques pour la Thaïlande

La Thaïlande délivre deux types de visa touristique :

– Le visa METV (Multi-Entry Tourist Visa) – suspendu en période COVID – ce visa est valable 6 mois et vous permettant de faire plusieurs séjours en Thaïlande sur cette période, pouvant aller chacun jusqu’à 60 jours.

– Le STV (Special Tourist Visa), valable jusqu’en septembre 2021, destiné à accueillir les voyageurs longue durée en période de Covid. Pour prétendre à ce visa, vous devrez justifier d’une assurance Covid avec une couverture minimum de 100 000 USD, et capable de couvrir les frais courants à hauteur de 40 000 Baht et les frais d’hospitalisation à 100 000 baht. Celle-ci devra avoir une validité d’au moins 3 mois à votre arrivée.

Pour toute demande de visa, il faut présenter d’office une page d’information du passeport et une photo d’identité officielle.

Nous proposons les assurances exigées par les autorités Thaïlandaises pour l’entrée dans le pays. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez avoir plus de précisions. Vous pouvez également faire un devis en ligne pour une assurance pour la Thaïlande directement, et gratuitement, à cette adresse !

Quel visa pour travailler en Thaïlande ?

Dès lors que vous êtes employé et travaillez activement sur le sol Thaïlandais, il vous faut un visa de travail B, ainsi qu’un permis de travail d’au moins 6 mois. En dehors de ces critères, vous serez considéré comme travailleur illégal, et les peines encourues peuvent être lourdes pour votre employeur et vous-même.
Pour obtenir ce visa, vous devrez notamment présenter la lettre d’emploi de l’entreprise, qui, de son côté, devra faire le nécessaire pour que vous puissiez obtenir votre permis de travail. D’autres critères sont exigés, comme la lettre d’autorisation d’emploi par le gouvernement, ou encore le registre du commerce de l’entreprise qui vous emploie.
Une fois sur place, vous devrez encore aller chercher en personne votre permis de travail au Bureau du Travail.
Ce visa est valable 90 jours mais peut être renouvelé pour s’étendre jusqu’à un an. Vous devrez alors renouveler le permis de travail chaque année.
Ce visa s’applique également si vous vous rendez en Thaïlande en tant qu’enseignant ou dans le cadre d’une mission professionnelle. Attention toutefois, les documents et critères d’exigence pour satisfaire aux conditions d’obtention du visa ne sont évidemment pas les mêmes.
Si vous partez dans le cadre d’une mission humanitaire, il vous faudra alors opter pour un visa non-immigrant O. Vous devrez, entre autres, présenter une lettre d’invitation de l’organisme d’accueil.

Quel visa pour un stage en Thaïlande ?

Enfin, si vous avez pour objectif d’effectuer un stage en Thaïlande, il s’agit du même visa que pour le visa étudiant : le visa ED.

En tant que travailleur temporaire en Thaïlande, il vous sera obligatoire de justifier de revenus minimums pour vivre sur place, ainsi que d’un plan de protection santé. A Mondassur, nous proposons une gamme d’assurances voyages qui correspondront tout à fait à vos besoins, quel que soit votre profil et votre situation. Certaines d’entre elles vous permettent notamment de bénéficier d’une garantie responsabilité civile, vous protégeant donc en cas de frais afférents à un litige au civil. N’hésitez donc pas à contacter l’un de nos conseillers ou à effectuer un devis gratuit en ligne !

Quel visa pour étudier en Thaïlande ?

Qui n’a jamais rêvé de mêler l’utile à l’agréable ? Quoi de mieux, pour cela, que de réviser les pieds en éventail devant une eau bleu azur ?
C’est tout à fait possible ! Grâce au visa ED, la Thaïlande offre aux étudiants étrangers la possibilité de venir étudier sur place. Ce visa est valable 3 mois, et il est renouvelable sur place. Attention toutefois, pas question d’aller prendre de vacances ailleurs : toute sortie du territoire entraîne annulation automatique du visa !
Plusieurs cas de figure se présentent :

– Vous vous rendez en Thaïlande pour un stage : pour cela, le stage doit être obligatoire dans le cadre de votre formation. Vous devrez alors fournir une lettre d’invitation de l’organisme d’accueil ainsi que son registre du commerce. Tout cela doit bien évidemment s’accompagner de la convention de stage et d’une lettre de l’établissement scolaire en France précisant les détails et le caractère obligatoire du stage.
Ce visa est valable 90 jours et peut être prolongé jusqu’à un an (pour toute prolongation au-delà d’un stage de 3 mois, il faudra fournir un formulaire WP.3 auprès du bureau de l’immigration en Thaïlande).

– Vous vous rendez en Thaïlande pour y apprendre le Thaïe : il vous faudra entre autres la lettre d’acceptation de l’école où vous vous rendez, ou encore la licence de l’école.

– Vous allez en Thaïlande dans le cadre d’un échange universitaire : il vous faudra certains documents officiels, comme une lettre d’acceptation de l’université d’accueil. Le visa pourra être renouvelé sur place afin de dépasser la limite des 90 jours.

En partant étudier en Thaïlande, vous vous apprêtez à vivre une expérience forte à l’autre bout du monde. Afin de pouvoir en tirer un maximum profit, il faut partir bien assuré. En effet, une couverture médicale pourra vous protéger financièrement pour toute dépense médicale engagée sur place, que ce soit lors d’une simple visite chez le médecin, ou en cas d’accident et d’hospitalisation.
Nos assurances étudiantes s’adaptent à vos besoins et vous accompagnent pour toute la durée de votre séjour. Demandez-nous un devis ! C’est gratuit !

Vivre en Thaïlande : le visa

Il est tout à fait possible de s’expatrier en Thaïlande et d’y établir votre résidence principale. Il faudra toutefois veiller à bien répondre aux critères exigés par les autorités thaïlandaises.
Le permis de résidence n’expire jamais. Pratique, car il vous évite de devoir en permanence prolonger votre séjour, et vous permet de décrocher un emploi plus facilement ainsi que d’acheter un bien immobilier.
Par ailleurs, sachez qu’après 5 ans de résidence permanente en Thaïlande, et à condition de parfaitement maîtriser la langue, vous pourrez demander la citoyenneté !

Pour postuler au visa de résident permanent, il vous faudra justifier d’une résidence de trois années consécutives en Thaïlande, au titre d’un visa non-immigrant. Cela signifie que vous aurez effectué 3 extensions de visa consécutives d’un an.
Vous devrez également justifier d’un permis de travail valide, ainsi que d’un revenu mensuel d’au moins 80 000 baht (environ 2150€ par mois). Vous pouvez donc prétendre à une immigration pour l’un des motifs suivants :

– Au titre d’investisseur (en justifiant d’un investissement en Thaïlande à hauteur d’au moins 3 millions de bahts, soit pas moins de 80 000 €)

– Au titre d’entrepreneur ou employé

– Pour motif familial si vous êtes en union légale avec une personne de nationalité thaïe

– En tant qu’universitaire ou expert dans votre domaine

– Pour prendre votre retraite

Vous pourrez alors faire la demande auprès du bureau de l’immigration, une fois les inscriptions officiellement ouvertes. Vous devrez justifier de votre volonté de vous installer sur place.
Une fois la demande effectuée, vous aurez une prolongation de séjour de 180 jours, le temps que votre demande soit examinée.
Une fois la demande examinée, vous devrez passer un entretien avec les agents de l’immigration, au cours duquel ils détermineront vos capacités à parler la langue et évalueront vos motivations.
Si votre candidature est acceptée, vous devrez payer le permis de séjour et obtiendrez alors votre livret de résidence. Vous pourrez indiquer votre lieu de résidence pour recevoir votre certificat, et vous enregistrer au poste de police de votre localité afin de recevoir une carte d’identité d’étranger. Celle-ci devra être renouvelée chaque année.

Prix d’un visa pour la Thaïlande

– METV : 150€
– Visa visiteur STV (jusqu’à septembre 2021) : 55€
– Non-Immigrant B (travail ; affaires ; enseignement) : 60 €
– Non-Immigrant O (mission humanitaire ; famille thaïe ; + 50 ans ; Accompagnant d’un titulaire B) : 60 €
– Non-Immigrant ED (stage ; études ; échange) : à partir de 60 €
– Permis de résidence : compter 200 € de frais de traitement + env. 5000 € pour payer le permis de résidence permanente

Vaccins et Sécurité en Thaïlande

Vaccination en Thaïlande

• Vaccins et certificats obligatoires : Aucun vaccins obligatoires n’est requis. De même que le certificat de vaccination contre la fièvre jaune n’est pas nécessaire. Bien que de nombreux virus ou maladies transmissibles circulent dans le pays, leur vaccination n’est pas obligatoire.
• Vaccins et certificats recommandés : être à jour sur le calendrier vaccinal au niveau de la DTP, les hépatites virales A et B, la coqueluche et pour les enfants sur tout, la rage et la rougeole. Si vous vous rendez en zones rurales, pensez à la vaccination contre l’encéphalite à tique.
• Maladies locales : Il n’y a pas de risque de paludisme dans le centre et dans les principales villes, la dengue en revanche, est en constante augmentation. Évitez le contact avec les animaux errants en zone rurales ou en villes. Bien faire attention aux conditions d’hygiènes des aliments et des boissons consommés. Les risques de maladies sexuellement transmissibles sont fréquentes, partout dans le pays : les hépatites, la syphilis; le sida.

Sécurité en Thaïlande

La Thaïlande possède l’un des taux d’accidents de la route les plus élevés au monde. Il est donc conseillé d’être particulièrement prudent lors de vos déplacements dans le pays. Voyager en 2 roues est à éviter, ce mode de circulation comprenant le plus gros taux d’accidents mortels.
La petite délinquance est légion en Thaïlande : vols à l’arrachée, arnaques, cambriolages, agressions nocturnes, voire même délinquance sexuelle. Nous vous conseillons la plus grande prudence ainsi que d’observer un comportement raisonnable. Afin de profiter de son séjour en Thaïlande, il est nécessaire de faire preuve d’un peu de méfiance, notamment à Bangkok.
L’état d’urgence a été déclaré dans le sud du pays et il est fortement déconseillé d’y séjourner.
La Thaïlande fait état des mêmes risques sanitaires que la plupart de ses voisins d’Asie du Sud-Est et nécessite aux voyageurs et expatriés de prendre quelques précautions. L’eau n’est PAS potable.

D’autres conseils voyageurs pour la Thaïlande

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance