Assurance santé Nouvelle-Zélande

Avant votre départ en Nouvelle-Zélande, avez-vous pensé à souscrire une assurance santé internationale ? Mondassur vous permet de couvrir tous vos risques (urgences, maladies, rapatriement…) en choisissant une assurance santé internationale personnalisée et adaptée à l’ensemble de vos besoins.

Le système de santé en Nouvelle Zélande

Le système de santé néo-zélandais est composé d’un secteur public et d’un secteur privé de la santé. En tant qu’expatrié, vous devrez répondre à de nombreux critères si vous voulez vous affilier au système de sécurité sociale.
Ce système de santé ressemble fortement au NHS britannique, ce qui signifie que les citoyens néo-zélandais bénéficient d’un certain nombre de soins gratuits. Pour les expatriés, les conditions varient en fonction du type de visa dont vous disposez. Dès lors que vous consulterez un médecin, vous devrez joindre une copie de votre visa pour qu’il puisse déterminer votre statut.

Qui peut bénéficier du « Public Funded Healthcare » en Nouvelle-Zélande ?

Voici les différents statuts d’expatriés ayant la possibilité de s’affilier au système de santé néo-zélandais :
• Les expatriés ayant la nationalité britannique pourront s’affilier très facilement à la sécurité sociale ;
• Les citoyens australiens et les expatriés ayant le statut de résident permanent présent en Australie depuis 2 ans minimum ou ayant prévu d’y rester pour au minimum 2 ans consécutif ;
• Les expatriés ayant un visa de travail valide pour une période de 2 ans ou plus.
• Un expatrié mineur vivant sous la tutelle d’un parent ou un tuteur admissible ;
• Tout expatrié détenant un visa par intérim ;
• Tout étudiant du programme d’aide néo-zélandais bénéficiant d’un financement de l’aide publique au développement ;
• Être un assistant d’enseignement des langues étrangères ;
• Être un réfugié ou une personne protégée, une personne qui a demandé le statut de protection ou une victime de la traite des personnes.

Si vous partez en Nouvelle-Zélande avec un visa étudiant, ou pour un PVT ou pour un séjour d’une durée inférieure à 2 ans, vous ne pourrez pas bénéficier de la sécurité sociale néo-zélandaise. Ce qui signifie que vous devrez payer plein pot les soins de santé que vous recevrez que ce soit dans le public ou dans le privé.

Le système de santé privé en Nouvelle Zélande

Le gouvernement ne finance pas les services de soins de santé privés, tels que les hôpitaux ou cliniques privés. Vous devrez payer pour ces services.
Un certain nombre de compagnies proposent des polices d’assurance maladie privées qui couvrent les coûts du système privé. Vous pouvez décider du niveau de couverture que vous souhaitez et des types de services pour lesquels vous voulez être couvert. Notez que pour pouvoir souscrire à la plupart des régimes privés d’assurance maladie en Nouvelle-Zélande, vous devez être éligible à la sécurité sociale néo-zélandaise. En d’autres termes, si vous n’avez pas le statut de résident permanent vous ne pourrez accéder à aucune forme d’assurance néo-zélandaise.
Le système de soins de santé privés vous permet de contrôler le moment et le lieu où vous êtes traité pour des problèmes de santé. Vous êtes également en mesure de choisir le médecin, le spécialiste ou l’hôpital que vous préférez.

Choisir son médecin traitant en Nouvelle Zélande

Si vous détenez un statut permettant de vous affilier au « Public Funded Healthcare » vous pourrez vous enregistrer auprès d’un « GP ». Cependant, ce service est privé donc les médecins de famille peuvent pratiquer les tarifs qu’ils souhaitent. Il est recommandé de vous renseigner autour de votre lieu de résidence des médecins de familles qui s’y trouvent et des tarifs qu’ils pratiquent avant de faire votre choix. En adhérant à un OPH (Organisme de soins de santé primaire) vous bénéficierez des coûts les moins élevés pour une consultation. Si vous consultez un médecin chez qui vous n’êtes pas affilié, il est probable qu’il vous facture la consultation à un prix plus élevé
C’est tout, vous pourrez ensuite prendre rendez-vous avec votre GP quand vous en aurez besoin.
Le coût d’une consultation chez un médecin varie en fonction de votre statut mais aussi en fonction du praticien que vous avez choisi. Pour une personne étant subventionnée par la sécurité sociale, le coût d’une consultation est en moyenne de $65 NZD soit une quarantaine d’euros en OPH. A retenir que le coût de la première consultation avec votre GP est plus élevé que les précédentes.
Pour tout médicament prescrit sur ordonnance par votre médecin, le coût d’un médicament est généralement inférieur à $15 NZD (gratuits pour les enfants de 13 ans).

Consulter un médecin spécialiste en Nouvelle Zélande

Votre médecin traitant (GP) peut vous envoyer vers un médecin spécialiste en cabinet ou en hôpital pour une évaluation ou un diagnostic plus poussé. Les soins spécialisés sont gratuits dans le cadre du système de santé publique, mais vous devrez très certainement vous inscrire sur une liste d’attente. Ce qui signifie, que consulter un médecin spécialiste peut prendre du temps, voire plusieurs mois. De plus, vous ne pouvez pas choisir le spécialiste que vous consulterez, il vous sera attribué.
Si vous souhaitez obtenir rapidement l’avis d’un spécialiste, vous pouvez faire appel à un hôpital ou à un spécialiste privé. Vous devrez alors payer des frais, sauf si vous avez une assurance maladie privée. Le coût d’une consultation avec un médecin spécialiste dans le privé est bien plus élevé qu’avec un médecin généraliste.

Comment consulter un dentiste en Nouvelle Zélande ?

Si vous êtes affilié à la sécurité sociale néo-zélandaise, vous serez rattaché à un dentiste que vous consulterez à chaque fois que vous prendrez rendez-vous. Les soins dentaires ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale, sauf si ils s’adressent à un enfant âgé de moins de 18 ans.
Les traitements standard (sont gratuits pour les enfants et) comprennent :
• un examen de routine pour vérifier la présence de caries dans les dents et examiner les gencives et la bouche à la recherche de problèmes éventuels.
• des radiographies pour détecter les caries et autres problèmes invisibles à l’œil nu
• un traitement au fluor, qui aide à rendre la surface des dents plus résistante aux caries
• le nettoyage de la plaque, des taches et du tartre des dents
• les obturations pour restaurer les dents touchées par la carie dentaire
• extractions pour retirer les dents gravement touchées par la carie dentaire.
Selon une enquête menée par l’association dentaire de Nouvelle-Zélande, le coût moyen d’une consultation chez un dentiste est de $75 NZD. La moyenne monte à $100 NZD si durant l’examen vous passez une radiographie. De plus, il y a aussi une variation du coût d’une consultation dû à la ville dans laquelle vous consultez un dentiste.
Pour un plombage, comptez en moyenne $220 NZD, pour un plombage en composite ou en métal gris, le prix sera plus élevé.
Enfin, si vous allez chez le dentiste pour effectuer des soins plus importants, comme un pont, un implant ou un dentier, cela vous coûtera respectivement en moyenne $3500 NZD, $3000 NZD, $2800 NZD.

Le service des urgences en Nouvelle-Zélande

Si vous avez besoin d’appeler une ambulance ou en cas d’urgence médicale, composez le 111. Vous serez mis en relation avec une personne parlant anglais qui déterminera la manière dont vous serez pris en charge.
La plupart du temps, c’est une ambulance routière qui interviendra mais dans certaines circonstances, cela pourra être une ambulance aérienne. Les ambulances néo-zélandaises sont équipées de réanimateur cardio-pulmonaire et de défibrillateur.
En fonction de la gravité de votre situation, vous serez soit emmené dans le service d’urgence de l’hôpital le plus proche de votre position, soit l’ambulancier effectuera les soins de premiers secours sur place.

Les hôpitaux en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande compte environ 220 hôpitaux publics et privés sur le territoire. Les hôpitaux publics régionaux majeurs sont :
• Whangarei Hospital
• North Shore Hospital
• Waitakere Hospital
• Auckland City Hospital
Plus de 1,3 million de Néo-Zélandais ont une assurance santé qui les couvre des soins du privé. Les opérations médicales et chirurgicales effectuées dans les hôpitaux privés sont principalement financées par les assureurs médicaux. Le seul réseau national d’hôpitaux privés de Nouvelle-Zélande est le « Southern Cross Healthcare Group. »

D’autres hôpitaux privés réputés en Nouvelle Zélande hors réseau :
• MercyAScot (Auckland)
• Ormiston Hospital (Botany)
• Wakefield Hospital (Wellington)
• Royston Hospital (Hastings)
• Bowen Hospital (Wellington)
• Braemar Hospital (Hamilton)
• St George’s Hospital (Christchurch

Vous pourrez également recevoir des soins dans des PHO (Primary Health organisations). Ce sont des organisations de santé primaire à but non lucratif, basées dans des communautés pour permettre d’accéder à des soins primaires sans aller à l’hôpital. Il y en a une trentaine réparties sur le territoire néo-zélandais. Les PHO sont composées de médecins, d’infirmières et autres professionnels de la santé au sein de la communauté (diététiciens, pharmaciens, physiothérapeutes et des sages-femmes).

Les soins paramédicaux en Nouvelle-Zélande

La physiothérapie en Nouvelle-Zélande

Le coût d’une session de physiothérapie en Nouvelle-Zélande couverte par l‘ACC (assurance accident) est de $30 NZD et un peu moins si le patient a un statut d’étudiant ou bénéficiaire d’une réduction. Une consultation chez un physiothérapeute dans le privé est d’environ $75 NZD.

Consulter un opticien en Nouvelle-Zélande

Une consultation complète chez un opticien en Nouvelle-Zélande d’une durée d’environ 1 heure vous coutera environ $140 NZD. Une consultation plus courte, comprenant une visite en urgence vous sera facturée généralement entre $70 et $110 NZD. En cas de blessure, l’ACC couvrira une partie de vos frais.
Evaluation du contrôle de la myopie                      $170 NZD
Examen des yeux                                                       $ 60 NZD
Evaluation de nouvelles lentilles de contact         $170 NZD
L’achat de lunettes a un prix. Cependant, selon votre demande, ce prix peut varier de $100 NZD à plus de $1000 NZD. Si vous recherchez une paire de lunettes de marque, avec des accessoires etc… vous vous retrouverez facilement à payer $1000 NZD. La plupart des montures + verres classiques vous coûteront entre $100 NZD et $300 NZD. Si vous souhaitez prendre des verres progressifs ou bifocaux, cela vous coûter environ $200 NZD supplémentaires.

L’orthophonie en Nouvelle-Zélande

Consulter un orthophoniste a un coût en Nouvelle-Zélande, pour votre première session d’une heure chez un orthophoniste, comptez environ $150 NZD, que ce soit pour votre enfant ou vous. Les sessions suivantes vous seront facturées à environ $90 NZD pour 45 minutes.

Consulter un psychologue en Nouvelle-Zélande

Les services de santé publique en Nouvelle-Zélande sont gratuits pour les résidents néo-zélandais, donc les psychologues travaillant dans le système de santé publique ne factureront rien pour vous voir. Cependant, obtenir une consultation chez un psychologue dans le public prend généralement des mois. En effet, la demande est largement supérieure au nombre de psychologues exerçant dans le public.
Pour obtenir une consultation plus rapidement et plus facilement, nous vous recommandons de consulter un psychologue dans le secteur privé. Les psychologues travaillant dans le secteur privé facturent des honoraires qui varient considérablement d’un psychologue clinique à l’autre.

La maternité en Nouvelle-Zélande, de la grossesse à l’accouchement

5 choses à savoir sur le déroulement d’une grossesse en Nouvelle-Zélande
1. La première initiative à prendre lorsque vous êtes enceinte est de choisir la personne qui vous accompagnera tout au long de votre grossesse. En Nouvelle-Zélande on appelle cette personne LMC ou Lead Maternity Carer. Votre LMC peut être un médecin de famille pouvant fournir des soins de maternité, une sage-femme ou un médecin obstétricien. Votre LMC devra :
• Vous fournir des soins de maternité tout au long de votre grossesse ;
• Etre présent lors de l’accouchement ;
• Fournir des soins à vous et votre bébé jusqu’à 6 semaines après sa naissance.

2. Si vous avez obtenu le statut de résident permanent en Nouvelle-Zélande, vos frais de maternité seront gratuits sauf si vous avez choisi d’accoucher dans le privé.

3. Vous pouvez obtenir jusqu’à 10 jours de congé spécial sans solde lors de votre grossesse. S’il s’agit de rendez-vous médicaux, de cours prénataux – il n’est pas nécessaire de prendre un jour de congé complet.

4. Si vous êtes locataire, vous devrez signaler votre grossesse à votre propriétaire. Si vous souhaitez garder l’appartement après la naissance de votre enfant, assurez-vous que votre contrat de location vous permet d’accueillir une autre personne. Si ce n’est pas le cas, demandez à votre propriétaire de modifier le contrat pour inclure une personne supplémentaire.

5. Vous faire dépister de maladies comme le VIH peut permettre d’empêcher la transmission de la maladie à votre bébé durant la grossesse.

Accoucher en Nouvelle-Zélande

La plupart des accouchements en Nouvelle-Zélande ont lieu dans des cliniques ou des hôpitaux. Alors que les soins de maternité sont gratuits en Nouvelle-Zélande, un obstétricien privé vous coûtera entre $3 000 NZD et $4 000 NZD. Vous aurez droit à plus d’examens, à une approche plus médicale, plus personnalisée de vos soins ainsi qu’un suivi de meilleure qualité. Si des complications surviennent, un obstétricien s’occupera bien sûr de vous dans le système public également, mais vous ne pourrez pas le choisir et vous aurez peut-être affaire à différents médecins.
Les hôpitaux régionaux prennent en charge les naissances normales ainsi que les grossesses et les accouchements compliqués. Votre sage-femme s’occupera de vous, mais il y aura toujours un obstétricien sur place en cas d’imprévu

Les grands hôpitaux disposent d’équipes multidisciplinaires qui prennent en charge les grossesses à haut risque. Ils disposent également d’une unité de soins intensifs néonatals (USIN) au cas où votre bébé aurait besoin de soins supplémentaires.

L’avantage des accouchements à l’hôpital est que vous avez accès à des spécialistes rapidement à la moindre complication et que vous disposez d’un plus large éventail d’options de gestion de la douleur. En revanche, les accouchements à l’hôpital sont souvent plus médicamentés, en tant que nouvelle maman vous devrez suivre des routines particulières et des protocoles très spécifiques. Si vous devez rester quelques nuits après l’accouchement, vous serez placée dans le service postnatal. Vous devrez peut-être y partager une chambre et le père du bébé n’est pas autorisé à y passer la nuit.

Le coût d’un accouchement en Nouvelle-Zélande

Le coût d’un accouchement sans complication en Nouvelle-Zélande si vous n’avez pas le statut de résident permanent dans l’hôpital Birthcare Auckland est de $3360 NZD. Le coût d’une nuit post-natale est de :
• $980 NZD pour une chambre standard
• $1212 NZD pour une chambre privée
• $1430 NZD pour une chambre premium

De plus, si vous n’avez pas le statut de résident permanent, vous devrez régler 50% du coût initial de l’accouchement dès votre inscription à l’hôpital.

Comment consulter un pédiatre en Nouvelle-Zélande et à quel prix ?

Généralement, un médecin généraliste vous recommandera un hôpital ou un pédiatre privé. Vous pourrez aussi vous faire recommander un pédiatre par d’autres expatriés vivant dans la même zone géographique que vous. Le coût d’une consultation dans le privé, chez un pédiatre coûte en moyenne entre $150 et $200 NZD. Si vous avez le statut de résident permanent en Nouvelle-Zélande ou la nationalité néo-zélandaise ou australienne, consulter un pédiatre dans le public sera gratuit. Cependant, pour obtenir une consultation, vous devrez patienter jusqu’à plusieurs mois.

Les vaccins en Nouvelle-Zélande

Pour un départ en Nouvelle-Zélande, vous devrez avoir votre calendrier vaccinal mis à jour ainsi que le vaccin contre l’hépatite A. Pour un séjour long, vous devrez également vous faire vacciner contre :
• L’hépatite B
• La typhoïde
La Nouvelle-Zélande ne présente aucun risque de paludisme.

Pourquoi souscrire une assurance santé internationale privée en Nouvelle-Zélande ?

Si vous prévoyez de vous expatrier en Nouvelle-Zélande, il est fortement recommandé de souscrire une assurance santé internationale privée. D’une part, adhérer à la sécurité sociale néo-zélandaise est assez compliquée. En effet, seule une personne ayant le statut de résident permanent peut être éligible au « Public Funded Healthcare ». Par exemple, toute personne avec un visa étudiant, un PVT ou un séjour d’une durée inférieure à 2 ans ne pourra pas obtenir le statut de résident permanent et donc bénéficier de la gratuité du système de santé public néo-zélandais. Le coût des soins en Nouvelle-Zélande est assez élevé et peut vite devenir problématique si vous n’êtes ni éligible à la sécurité sociale locale, ni affilié à une assurance santé privée. La Nouvelle-Zélande est très éloignée de l’Europe et l’Amérique du Nord, les frais d’un rapatriement médical sont extrêmement élevés. Il est essentiel que vous soyez couvert des frais de rapatriement médical en cas d’hospitalisation prolongée par exemple, afin d’être rapatrié vers l’Australie ou votre pays d’origine.

Quelle assurance santé internationale privée souscrire en Nouvelle-Zélande et pour qui ?

Quel que soit le type de séjour que vous envisagez, quel que soit votre statut, il est recommandé de souscrire une assurance santé privée pour la Nouvelle-Zélande. D’autant plus si votre visa ne vous permet pas d’être éligible au statut de résident permanent. Pour être éligible au statut de résident permanent, vous devez avoir un visa de travail pour une durée supérieure à 2 ans sur le territoire néo-zélandais, ou un visa d’intérim ou un statut très spécifique. Comme par exemple enseignant de langues étrangères, mineur sous tutelle d’un citoyen ou d’un résident permanent. Si vous n’avez pas ce type de visa ou que vous n’êtes pas de nationalité britannique, néo-zélandaise ou australienne, il est indispensable que vous souscriviez une assurance santé privée internationale. Sans quoi, vous ne pourrez pas bénéficier d’une couverture sur le territoire.

Si vous êtes éligible au statut de résident permanent, il est tout aussi recommandé de souscrire une assurance santé privée internationale le temps d’achever vos démarches administratives et d’obtenir la sécurité sociale néo-zélandaise. De plus, si vous comptez voyager à travers l’Océanie et l’Asie, ou vers votre pays d’origine fréquemment, il est aussi recommandé de souscrire une assurance santé internationale privée. Une assurance santé privée comme GoldExpat vous couvrira dans tous les pays dans lesquels vous vous rendrez et aux mêmes taux. De plus, elle vous couvrira à 100% des rapatriements médicaux en cas d’opérations ou traitements lourds.

Quel que soit votre profil, nous proposons des assurances santé privées adaptées à vos projets :

Expatrié                                                              Assurance GoldExpat

PVT, digital nomade                                         Assurance Gold Start

Étudiants                                                          Assurance Gold Student

Touriste                                                             Assurance Travel Pass

Retraité                                                              Assurance  Gold Visa

Nous travaillons avec les plus grands assureurs mondiaux

AIG
VYV
GAN
Chubb
Mondial assistance
allianz
LLOYD'S
Swisslife
AXA
Mutuaide assistance