Mondassur, votre expert
assurances voyages et assurances expatriés

+33 (0)1 80 87 57 80
 

• Quand partir ?

Les meilleures périodes pour découvrir l’Italie sont les intersaisons : printemps et automne, mais le sud se prête aussi à une visite hivernale grâce à la douceur des températures.

italy-sante.jpg

• Maladies locales :

- De nombreux cas de pneumonies ont été signalés par les autorités locales dans la région de Brescia. Il est conseillé de désinfecter les filtres des robinets ou les tuyaux de douche ; laisser couler l'eau chaude avant d'utiliser l'eau courante et éviter l'eau vaporisée. Les personnes les plus fragiles doivent consulter un médecin au plus vite en cas de fièvre.

- la différence de température et la sécheresse de l'air en saison sèche favorisent les infections respiratoires banales (pharyngite , bronchite …). Les personnes souffrant d'une insuffisance respiratoire ou d'une bronchopneumopathie doivent en parler à leur médecin avant leur départ.

- virus de la Dengue et Chikungunya dans la région Emilie-Romagne : ces virus transmis par le moustique-tigre provoque de fortes fièvres, des maux de tête, une éruption et d'intenses douleurs articulaires des extrémités qui peuvent persister plusieurs semaines. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif pour ces maladies. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques.

• Sécurité:

- Risque de vols à la tire. Attention à vos affaires lorsque vous circulez en voiture, elles peuvent être la cible de voleurs à moto.
- Risque sismique élevé
- Risque volcanique dans le sud, en Sicile, et aux îles Eoliennes
- Les marées hautes vénitiennes

• Entrée et séjour :

Pour un séjour de trois mois maximum, les ressortissants français doivent être en possession d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport) en cours de validité.

• S’expatrier en Italie :

Si vous êtes citoyens de l’UE vous n'aurez pas besoin de visa pour vous installer en Italie. Vous n'aurez pas non plus besoin d’un permis de travail.
Vous devrez en revanche demander un « codice fiscale » auprès de l’Agenzia delle Entrate pour pouvoir travailler en Italie.
L’attestation d’inscription à l’Etat civil de la commune de résidence (Residenza) est requise pour s'expatrier en Italie. La loi italienne oblige en effet toute personne résidant en Italie (salarié(e), étudiant(e) ou possédant les ressources financières suffisantes et une police d’assurance sanitaire) à se faire inscrire dans les registres de recensement de son lieu de résidence principale. La résidence, une fois acquise, donne droit à la couverture sanitaire et facilite le reste des démarches administratives.