Chinese (Simplified) German Italian Portuguese Russian Spanish

Mondassur, votre expert
assurances voyages et assurances expatriés

+33 (0)1 80 87 57 80

image package expatriation

Comment déterminer le coût de l’expatriation d’un salarié pour une entreprise ?

La conjoncture économique implique que la majorité des entreprises adoptent une logique des coûts. Pour cela elles doivent opter pour la solution la plus performante en matière sociale et fiscale afin d’assurer la bonne réussite de l’expatriation tout en préservant la santé économique de l’organisation. En sachant qu’un employé détaché ou expatrié peut coûter 2 à 3 fois le prix d’un employé normal, l’entreprise devra alors inévitablement déterminer le coût de l’expatriation de son employé. Ce coût sera alors bien plus compliqué à déterminer que le coût d’un salarié français.

Les éléments à prendre en compte pour déterminer le coût d’un expatrié sont :

• La rémunération brute
• Les charges sociales théoriques
• Impôt sur le revenu théorique
• Ajustement du coût de la vie
• Prime d’expatriation
• Salaire net égalisé
• Coût du logement à l’étranger
• L’école
• La voiture

Le choix du « package » ?

Une fois la décision de l’expatriation prise, l’entreprise devra proposer un «package» à son employé. Il existe 3 types de packages :

• Home Based
• Host Based
• International

Home Based

Dans ce cas-là, l’expatrié garde un lien contractuel avec son entreprise. Ce type de package permet au salarié de conserver le même pouvoir d’achat ainsi que ses capacités d’épargne. Il s’agit du package le plus utilisé par les entreprises. La rémunération de l’employé sera alors pondérée sur un ensemble de critères. Jorge Prieto Martin spécialiste des questions d’expatriation chez RH Expat explique la façon dont les entreprises procèdent : “On prend comme rémunération de référence le salaire brut que touchait l'employé en France. Puis, en tenant compte de sa situation familiale, l'entreprise va calculer les charges sociales et l'impôt sur le revenu qu'il paierait en France sur cette rémunération de référence et les prélever sur le package pour obtenir un salaire net. En contrepartie, c'est l'entreprise qui paiera les charges et impôts réels qu'il y aura à l'étranger.”

Host Based

Dans cette situation, l’employé a le pouvoir de garder ou de ne pas garder un lien contractuel avec sa société. Cependant, le salarié peut mettre son contrat en suspend en conservant simplement une clause de retour. Le salarié va donc acquérir la rémunération d’un poste à responsabilité similaire dans son pays d’accueil. Sa rémunération sera donc fonction de son niveau de vie dans son pays d’origine et adaptée au pays d’accueil.

Package International

Avec ce type de package, l’employé n’a pas de point d’ancrage avec son pays d’origine. Il est généralement employé par des sociétés qui souhaitent faire appel à un employé d’une compagnie tiers spécialisée dans l’expatriation. L’avantage de ce package est qu’il offre la possibilité à l’employé de se déplacer d’un pays à l’autre en gardant une référence homogène.

Création dentreprise

En 2010, la population française comptabilisait 5.8% d’immigrés représentant ainsi pratiquement quatre millions de personnes. L’envie d’entreprendre dépasse les frontières et nombreux sont les expatriés étrangers souhaitant créer leur entreprise en France. Dans notre article s’intitulant les pays les plus avantageux pour lancer son entreprise, nous avions vu que contrairement aux idées reçues, les démarches de création d’entreprise françaises sont facilitées. Cependant, afin d’optimiser la création et la réussite de son entreprise il existe quelques procédures administratives à respecter lorsque vous êtes immigrés.

Les activités réglementées

Avant de se lancer dans son activité, l’entrepreneur étranger doit vérifier qu’il est en droit d’exercer en France car :
• Certaines activités sont réservées aux français ou aux ressortissants de l’Union Européenne
• Certaines activités nécessitent des conditions de diplômes ou d’expérience professionnelle ou d’une autorisation administrative.
Une fois qu’il a vérifié que l’exercice de son activité est compatible avec le droit français, l’entrepreneur peut s’attaquer aux procédures administratives.

Quelles procédures pour la création d’une entreprise française par un étranger ?

Chaque étranger peut sans difficulté investir dans une société française, ceci ne demande aucune démarche particulière. Cependant, si l’entrepreneur étranger veut exercer un mandat social en tant qu’associé et gérant ou président directeur général, ceci suppose quelques procédures administratives à respecter. Il existe alors deux cas de figures

1/ Entrepreneur de nationalité étrangère résidant régulièrement en France et souhaitant y exercer une activité commerciale, industrielle ou artisanale

Quel type de visa pour exercer un mandat social ?

Il existe quatre types de visas de séjour français compatibles avec l’exercice d’un mandat social.
• Une carte de résident de 10 ans (très compliqué à obtenir)
• Le visa commerçant (infos sur ce visa)
• Le visa vie privée et familiale (infos sur ce visa)
• Le visa compétence et talent (infos sur ce visa)

Cependant, l’obtention d’un visa n’est pas nécessaire si vous êtes :

• Ressortissant de l’Union Européenne ou Islande, Liechtenstein, Norvège
• Si vous êtes déjà titulaire d’une carte de résident
• Si vous disposez d’une carte de résident Algérien de 10 ans
• Carte de séjour temporaire « vie privée et familiale »

Où s’adresser pour faire sa demande de visa ?

Afin d’obtenir son visa, l’entrepreneur devra s’adresser à la préfecture du département ou le créateur souhaite lancer son activité. Il devra alors remplir une demande de carte de séjour temporaire. La liste des documents à communiquer est fournie par l’arrêté du 12 septembre 2007.

2/ Entrepreneur de nationalité étrangère ne résidant pas en France et souhaitant y exercer une activité industrielle, commerciale ou artisanale

Dans cette situation, l’entrepreneur devra d’abord faire sa demande de visa long séjour auprès de l’autorité diplomatique ou consulaire français de son pays d’origine. Son projet sera alors examiné ainsi que ses ressources. Par la suite dans les deux mois suivants son arrivée en France il devra faire une demande de carte de séjour temporaire portant la mention de son activité.

photo

Vous prévoyez un tour du monde, un road trip à travers les Etats-Unis? Cependant niveau finance ça coince un peu. C’est dommage de ne pas partir pour une question d’argent. C’est pour cela que beaucoup de globe-trotters décident de chercher des petits jobs. Il s’avère que certains métiers sont plus faciles d’accès que d’autres pour les expatriés.
Dans un premier temps, pensez à rédiger votre CV dans la langue locale, ou au minimum en anglais.

1) Le premier job qui arrive dans le « top of mind » est Enseignant de langue ! C’est aussi le plus évident si vous disposez d’une langue maternelle différente que celle du pays dans lequel vous êtes. De nombreuses associations recrutent régulièrement des professeurs natifs.

2) Serveur est un job qui marche bien pour les expat’. Même si vous ne parlez pas très bien la langue du pays vous pourrez faire la plonge. Si vous maîtrisez bien la langue, présentez-vous directement dans les restaurants, cafés et bars, ces établissements recherchent souvent de la main d’œuvre.

3) Travailler au pair peut être la solution la plus pratique en fonction de vos besoins. Si vous avez un bon contact avec les enfants et que vous souhaitez vivre chez une famille, c’est le job idéal. Vous êtes logé, nourri et payé ! Vous pouvez passer par une agence de placement, mais faites attention aux limites d’âge qui existent pour ce travail.

4) Si vous aimez rencontrer du monde et que vous avez de bonnes capacités d’organisation, Animateur de club de vacances, est un job fait pour vous. Marionnettes, danse, animation en camping ou en centre de vacances, c’est un job diversifié que l’on peut exercer dans différents endroits !

5) Si vous aimez la concurrence, vous démarquez : blogueur voyage est votre destinée ! Pour vous rémunérer il vous faut Une belle plume, des compétences en web marketing et en référencement. C'est un long travail, mais de très beaux avantages sont à la clef, comme des voyages tous frais payés !

6) Faire de la figuration. Ame d’acteur ? Envie de participer à des séries télé, des publicités, etc. ? C’est plutôt amusant et rémunérateur. Vous n’avez pas spécialement besoin de parler la langue locale.

7) Le volontariat international. Il existe sous plusieurs formes : Service Volontaire Européen, Volontariat de Solidarité Internationale, Volontaire des Nations Unies... C’est une très bonne expérience à vivre mais c’est souvent de simples indemnités en retour.

8) Aider un agriculteur local, participer à la récolte. Souvent pour quelques jours ou quelques semaines. Les agriculteurs ont besoin de main d’œuvre et peuvent offrir de belles opportunités, même au niveau du logement ....

9) Employé de croisière maritime ! Vous ne connaissez pas le mal de mer ? Vous possédez un bon sens du service ? Les bateaux de croisières emploient beaucoup dans l’hôtellerie, la restauration, l’animation, etc. Joindre l’utile à l’agréable .....
De plus si la mer c’est votre terre à vous, que la plongée c’est votre domaine, vous pourrez trouver des jobs d’instructeur de plongée sous-marine dans de nombreux pays.

10) Pour finir, en tant que globe-trotter expérimenté, vous êtes bien placé pour être accompagnateur de voyage. Les voyagistes recherchent souvent des professionnels pour accompagner des groupes de vacanciers. Pas question d’être désorganisé : l’accompagnateur doit respecter un planning précis !

Mondassur statut employés
En France, nous assistons à l’augmentation constante du nombre d’expatriés. Au 31 décembre 2015, le nombre officiel d’inscrits était de 1 710 945. Parmi cette population, nombreux sont ceux qui sont envoyés par leurs entreprises dans des pays étrangers. Que vous soyez une compagnie prévoyant l’expatriation d’un de vos salariés ou bien un professionnel directement envoyé par votre entreprise dans un pays étranger, il est indispensable de connaître certains points essentiels sur l’expatriation.

Pourquoi choisir l’expatriation ?

L’expatriation répond à une logique d’internationalisation du marché, disposer d’un salarié à l’étranger permet à une entreprise d’étendre son champ d’action à l’international. Pour certaines entreprises, l’expatriation devient alors essentielle. L’entreprise doit alors définir le statut du futur salarié expatrié parmi deux solutions possibles : Le détachement ou l’expatriation

La différence entre un salarié expatrié et un salarié détaché

• Etre détaché

En restant détaché, l’employé reste affilié au régime de la sécurité sociale (assurance, chômage, maladie, vieillesse...) Ce statut est recommandé pour les courts séjours et lorsque le salarié répond aux conditions d’accès au régime des détachés. De plus, ce statut facilite le retour en France de l’employé.

Avantage :

C’est le statut qui offre le plus de sécurité à l’employé
C’est le statut qui facilite le plus le retour du salarié en France

Inconvénient :

Ce statut coûte très cher à l’entreprise

• Etre expatrié

Dans cette situation, l’employé n’est plus affilié à la sécurité sociale il dépend de la protection sociale du pays d’accueil, ce statut est recommandé pour de longs séjours. Il existe tout de même une solution pour que l’employé puisse maintenir son lien avec la protection sociale française, il devra adhérer à la CFE (caisse des français à l’étranger).

Avantage :

L’expatrié dispose d’une garantie juridique de réemploi à son retour
Le prix de l’expatriation est moins important que le détachement

Inconvénient :

L’expatriation fait perdre le bénéfice régime français de la sécurité sociale. Le salarié devra alors s’affilier au régime de la sécurité du pays d’accueil.

Etre un enfant d’expatriés est une expérience très enrichissante pour son futur

bnkh
Les enfants d’expatriés disposent d’une ouverture d’esprit, d’une ouverture à l’autre et d’une capacité d’adaptation supérieure à la moyenne. Cet enrichissement culturel comporte de réels atouts.


Etre français mais avoir déjà vécu dans 3 pays différents avant l’âge de quinze ans permet à l’enfant d’adopter une culture d’expatriation. Sans éprouver de sentiment d’appartenance, il prend un peu de chaque culture. Découvrir différentes cultures et façons de vivre permet à l’enfant de disposer d’une grande ouverture d’esprit. Au fur et à mesure de sa croissance, il va pouvoir faire la part des choses et choisir, en toute connaissance de cause, le pays dans lequel il veut vivre. Ce ne sera pas un pays d’adoption mais ce sera son pays, avec une culture qui lui correspond ! En effet malgré ce qu’on peut penser, seulement 22% des enfants d’expatriés sont expatriés à leur tour.


Pour les parents : s’expatrier, et d’autant plus avec un enfant, emmène forcément beaucoup de choses et d’imprévus à gérer. Partir serein avec une assurance pour expatriés est très appréciable, même indispensable. Les visites chez le médecin, hospitalisation, pharmacie, soins dentaires et optiques ne seront plus un problème avec une assurance santé internationale ! Peu importe le pays, peu importe les coûts des frais médicaux, vous serez remboursé à 100% des frais réels.


Beaucoup de parents interrogés disent « J’ai attendu d’avoir eu un problème durant une précédente expatriation pour souscrire à une assurance, si c’était à refaire, j’en aurais pris une depuis le début ! ».

Maintenant que vous êtes informé ne tardez pas à demander votre devis sur le site de mondassur.com

Nos coordonnées

Nous joindre



+33 (0)1 80 87 57 80
+33 (0)1 80 87 57 87


Mondassur
148, rue du Château
92100 Boulogne - FRANCE


Nos horaires d'ouverture sont de 9h00 à 18h00, heure française, du lundi au vendredi pour contacter nos conseillers. Nos plateformes médicales pour les assurés sont joignables 24h/24 et 365 jours par an.

Vous avez des questions sur votre contrat d'assurance, pour souscrire une assurance voyage, pour obtenir un devis d'assurance expatrié ? Vous pouvez nous envoyer un email et nous répondons sous 24h00 jours ouvrés.

Nous sommes à votre écoute.