Chinese (Simplified) German Italian Portuguese Russian Spanish

Mondassur, votre expert
assurances voyages et assurances expatriés

+33 (0)1 80 87 57 80
 
Logo Mondassur

News

Avec la réforme fiscale française, il peut être intéressant pour vous de concrétiser votre désir d’expatriation et de bénéficier de l’année blanche pour partir à l’étranger. Quelques précisions sur l’intérêt de s’expatrier en 2019.

 sexpatrier_année_blanche.jpg

Profiter d’une économie d’impôt

À la suite de la décision du gouvernement de mettre en place l’impôt prélevé à la source au 1er Janvier 2019, les contribuables ne seront donc pas imposés aux revenus de 2018. En effet, le gouvernement a décidé d’effacer l’impôt sur l’année 2018 pour éviter que les contribuables aient à payer deux fois leur impôt en 2019. Cette année blanche ne fera pas bénéficier d’une économie d’impôt aux résidents français mais elle sera ressentie par les nouveaux expatriés.

En effet, les nouveaux ressortissants français n’auront pas à payer d’impôt sur l’année 2019. Les revenus perçus sur l’année 2018 seront défiscalisés et ils ne seront pas redevables au cours de l’année 2019.

Pourquoi s’expatrier en 2019 ?

Il peut être intéressant pour vous de s’expatrier en 2018 car le statut des expatriés entraine une double imposition. Concrètement, un ressortissant français est redevable au gouvernement français, et imposable au minimum à 20%. A cela s’ajoute l’impôt que vous devez payer dans votre pays d’expatriation. Même si des changements sur ce statut sont à l’étude par le gouvernement suite au rapport de Anne Genetet ; à l’heure actuel, le coût d’une expatriation peut s’avérer l’élevé.

C’est pourquoi, l’année 2019 peut être un tremplin pour se lancer dans une nouvelle vie à l’étranger. En effet, cette économie d’impôt vous permettra de concrétiser des projets comme la recherche d’un nouvel emploi ou encore la création de son entreprise à l’étranger.

Vous pourrez ainsi investir dans votre projet sans avoir à être redevable la première année d’un impôt au gouvernement français.

Néanmoins, les revenus exceptionnels de 2018 seront imposés aux ressortissants français, même si ce taux sera inférieur car ce montant sera fixé au taux moyen d’imposition et non en fonction de la tranche marginale d’imposition.

Alors prêt à se lancer dans une vie à l’étranger ?

Avec le retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne, quel sera l’avenir du système de santé au Royaume-Uni ?

Brexit londres

 

Le Brexit, où en est-on ?

 

Le 23 Mars 2019, le Royaume-Uni quittera définitivement l’Union Européenne. En ce sens, diverses questions sont soulevées et notamment sur le statut des expatriés Européens.

Les accords en cours entre le Royaume-Uni et les membres de l’Union Européenne ne permettent toujours pas de statuer sur l’impact du Brexit sur les ressortissants.

Dans un premier temps, la sortie a été annoncée progressive et le Royaume-Uni devra respecter les règles européennes jusqu’au 31 Décembre 2020. En ce sens, les expatriés ne verraient pas leur statut changé, ainsi que leur droit et notamment le droit à la sécurité sociale britannique.

 

 

Les conséquences pour les expatriés

 

Actuellement, un ressortissant Européen peut vivre librement au Royaume-Uni, sans titre de travail. Avec la sortie annoncée, des changements pourraient être envisagés et nécessiteraient un titre de travail pour tous européens vivant aux Royaume-Uni.

Ce pays étant le deuxième pays d’expatriation des français (après la Suisse), le problème se pose sur le statut des ressortissants, qui vivent depuis plusieurs années au Royaume-Uni.

Par conséquent, ce statut étant remis en cause avec le Brexit, leurs droits peuvent donc évoluer et notamment sur l’accès au système de santé, le NHS.

 

 

Pourquoi prendre une assurance santé internationale ?

 

Qu’elle que soit l’impact de ce Brexit, il restera néanmoins possible pour un expatrié d’opter pour une assurance santé internationale. Cette option s’avère plus intéressante qu’une assurance britannique privée pour un ressortissant étranger.

En effet, l’assurance internationale vous donne la possibilité de personnaliser votre contrat en fonction de vos besoins en soins, et des changements au cours de votre vie. Cette assurance vous donne accès également à la médecine publique et privée, avec les mêmes couvertures.

Enfin, votre contrat d’assurance vous garantie une protection pendant votre séjour de courtes durées, dans votre pays d’origine et à l’étranger.

 

 

Vous pouvez dès maintenant découvrir notre offre d’assurance santé Gold Expat.

Pourquoi êtes-vous parti au Canada ?

Je suis française et j’ai rencontré mon mari, un britanno-canadien, en France. Il a longtemps cherché du travail mais avec son diplôme de droit obtenu au Canada, il ne remplissait pas les « cases » à la française. Il a donc préféré me demander en mariage et m’emmener vivre l’aventure dans son pays. J’étais déjà journaliste à l’époque et j’occupais un poste qui me plaisait beaucoup. Prendre la décision de partir s'expatrier là-bas a été assez difficile mais j’ai finalement sauté le pas. 

podcast exexpat.jpg

Pourriez-vous nous résumer votre arrivée là-bas ?

Mon expatriation à Toronto a été plus simple que je ne l’imaginais puisque mon mari avait la nationalité canadienne. On a pu trouver un logement rapidement et j’ai trouvé un travail à la radio, chez Radio-Canada, 4 mois après mon arrivée.

Quelles sont les différences entre la France et le Canada selon vous ?

Le contact et l’esprit n’est pas le même qu’en France. On parle beaucoup moins ouvertement de ses opinions politiques par exemple au Canada, on n’aime pas trop les discussions véhémentes contrairement à la France. C’est un pays très multiculturel, avec une grande ouverture d’esprit. Mais à Toronto, ça a été un peu difficile de me faire des amis proches, même si les Canadiens sont très gentils.

Pourquoi être revenu ?

Après 9 ans et 2 enfants nés là-bas, mon mari avait envie de revenir en Europe. Je m’étais enfin bien intégrée au Canada, cette nouvelle m’a donc déboussolée au départ. Mais revenir en France me tentait bien, mon pays, et surtout ma culture me manquait depuis tellement longtemps.

Comment l’avez-vous vécu ?

Je n’avais pas anticipé mon retour en France puisque j’y avais vécu toute ma vie et  que nous y retournions chaque année pour voir ma famille. Le retour a été beaucoup plus dur que prévu… Pas mal de choses avait changé et rien n’est mis en place réellement pour accueillir le retour des expatriés. L’administration n’est en fait pas prête à vous recevoir, comme si vous n’étiez plus français, comme si vous n’aviez plus de droits. Une galère avec la sécurité sociale, mais aussi pour scolariser les enfants en France, et surtout pour se loger, qui est le pivot de tout. Un véritable choc du retour. 

C’est ce qui vous a inspiré à faire votre podcast Exexpat ?

C’est mon retour difficile qui m’a donné cette idée. À mon retour, j’ai été accueilli de façon assez tiède par les gens. Ils attendaient de moi que je mette de côté mes 9 ans au Canada et que je recommence ma vie en France comme si de rien n’était, alors que la situation était différente. Je n’étais pas vraiment soutenue et j’avais l’impression qu’on ne me comprenait pas vraiment. J’ai donc trouvé sur Facebook des groupes d’ « ex-expats » qui s’entre-aident et partagent leurs expériences. Ça m’a beaucoup aidé  et poussé à agir! J’ai rencontré ensuite une américaine vivant en France et productrice de podcast, Lory Martinez. Elle a tout de suite vu que le sujet du retour était une bonne niche pour les podcast et un moyen d’aider les expats français partout dans le monde.

Nous avons donc lancé www.exexpat-lepodcast.com. L’idée est de parler du retour, de l’expérience qui suit. Ce podcast (la 1ère saison de 12 épisodes vient de se terminer et la saison 2 commence le 22 octobre) s’adresse donc aux expats qui reviennent, qui sont revenus ou même à ceux qui viennent juste de devenir expat. Quand on prévoit de partir, on doit savoir comment revenir sereinement un jour. Et ce n’est pas une mince affaire !

Quelle est la suite de cette aventure dans le podcast ?

Faire plus de podcasts sur pleins de sujets différents. Il existe déjà beaucoup d’articles qui parlent du retour mais écouter les gens en parler est toujours plus poignant et touchant. C’est un projet dont je suis très fière avec mon équipe. Nous cherchons actuellement des sponsors pour pouvoir continuer et aller plus loin dans ce beau projet ! 

Cette vidéo présente le fonctionnement de l’assurance GoldExpat pour les USA

 video goldexpat

Fonctionnement_Assurance_Goldexpat_Mondassur from Edubravo on Vimeo.


Vous venez de souscrire à notre assurance santé international GoldExpat. Toutes les informations nécessaire sur cette assurance santé internationale y figure. Vous y trouverez également des informations sur les remboursements et votre espace personnel.

L’assurance expatriés GoldExpat offre l'un des meilleurs rapport garanties-prix. 

 

 

 

Avant votre emménagement à Londres, vous allez devoir faire des choix importants, comme le choix de votre assurance santé à Londres, le quartier où habiter ou l'école de vos enfants... 

écoles à Londres

Une réflexion à faire avant même votre départ 

Lors de leur installation à Londres, l’école représente souvent l’un des premiers sujets de préoccupation des familles. Le choix d’une scolarité est unique et propre à chacune d’entre elles et pour pouvoir faire un choix, il est nécessaire de rechercher et connaitre tous les scenarii possibles, de comprendre les caractéristiques liées à chaque mode de scolarité proposé à Londres. Ils sont nombreux et variés, aujourd’hui plus accessibles, et généralement ouverts au bilinguisme. Ecole française, anglaise, bilingue ou internationale, quel système conviendrait le mieux à votre enfant ?

Si vous souhaitez rester dans le système français, vous pouvez bénéficier d’une offre variée qui s’est considérablement étoffée ces dernières années et fait de Londres une place unique. Quatre établissements scolaires, offrant chacun à leur façon un projet bilingue, ont ouvert leurs portes en l’espace de 7 ans ce qui a considérablement accru le nombre de places pour les élèves. Comment est enseigné l’anglais et le français, quel projet pour l’école, quelles matières sont enseignées en anglais, sont autant de questions qui se posent à vous.

Autre possibilité, profiter de Londres pour inscrire votre enfant dans une des nombreuses écoles publiques ou privées anglaises pour lui permettre d’apprendre l’anglais en immersion, le confronter à une autre culture et bénéficier d’un enseignement valorisant le développement personnel, l’autonomie, la confiance en soi. Le système anglais peut vous paraître assez complexe, très hétérogène en terme de niveau académique selon les écoles et onéreux si vous optez pour le privé. C’est pourquoi, pour faire le choix d’une bonne école, il faut avant tout : déterminer clairement votre objectif et vos moyens, savoir quelles valeurs vous souhaitez transmettre à votre enfant, et aussi se doter des bons outils d’aide à la décision comme les rapports OFSTED ou ISI par exemple.

Une école internationale ? 

Pour compléter ce panorama, pourquoi ne pas opter pour une école internationale ? Ces établissements, dont l’enseignement se fait en anglais, prépareront votre enfant au programme ‘International Baccalaureate’ en primaire et/ou secondaire, et en feront un atout pour entrer dans les universités américaines et anglo-saxonnes.

Autant de possibilités qui soulèvent de nombreuses questions et qui méritent d’être présentées de façon objective et approfondie pour vous permettre de trouver LA bonne école qui correspond le mieux à votre enfant ainsi qu’à votre situation familiale, en fonction de votre durée d’expatriation à Londres, lieu de résidence à Londres, budget, aspirations des enfants. C’est pourquoi le site avenuedesecoles.com vous accompagne dans ce choix. Très actives sur le terrain, au contact régulier des acteurs qui comptent dans le milieu éducatif à Londres, au fait des dernières actualités anglaises et françaises en matières d’éducation, nous sommes en mesure de répondre à l’ensemble des questions que vous vous posez. Nous vous guidons aussi dans le choix de vos after-schools ou la sélection d’un camp de vacances sur le territoire anglais à taille humaine et adapté à vos enfants.

Sophie Guiroy-Meunier et Marie Boutry-Peyron

Nos coordonnées

Nous joindre



+33 (0)1 80 87 57 80
+33 (0)1 80 87 57 87


Mondassur
19, rue des Longs Prés
92100 Boulogne - FRANCE


Nos horaires d'ouverture sont de 9h00 à 18h00, heure française, du lundi au vendredi pour contacter nos conseillers. Nos plateformes médicales pour les assurés sont joignables 24h/24 et 365 jours par an.

Vous avez des questions sur votre contrat d'assurance, pour souscrire une assurance voyage, pour obtenir un devis d'assurance expatrié ? Vous pouvez nous envoyer un email et nous répondons sous 24h00 jours ouvrés.

Nous sommes à votre écoute.