Vos news voyage

Imprimer Envoyer Twitter Facebook

Êtes-vous fait pour la vie d’expatrié ?
Expatriation

Est-ce possible de savoir si vous êtes fait pour la vie d’expatrié avant de partir ? D’après une étude dans « The International Journal of Human Resources Management », il y a trois profils différents d’expatriés dont le succès est variable : Les expatriés ayant une attitude « protéenne » ou autrement dit d’autogestion, ceux ayant l’attitude d’une carrière sans limites et les autres ayant un profil carriériste.

Les individus ayant une attitude « protéenne » de carrière font preuve d’autogestion et d’adaptation et apprennent vite. Ils sont parfois des autodidactes.  Ils assimilent facilement de nouvelles compétences et apprécient les nouvelles expériences. Ces individus ont un profil compatible avec les caractéristiques de la mobilité internationale et il est probable que l’expatriation augmentera leur sentiment de satisfaction envers leur emploi ainsi que leur carrière. Ils sont les candidats parfaits pour une expatriation parmi les trois profils retenus avec néanmoins le risque qu’ils quittent l’entreprise en étant à l’étranger pour partir vers de nouvelles aventures…

Les individus ayant une attitude de carrière sans limites sont des individus qui sont stimulés par les nouvelles expériences et les nouvelles situations auxquelles ils sont confrontés. Pour ces individus, la vie d’expatrié est plutôt décevante car ils sont toujours attirés vers d’autres entreprises et par la possibilité de rencontrer toujours plus de nouvelles situations, de nouveaux défis et de nouvelles personnes.

Les individus ayant une attitude carriériste voient l’expatriation en tant qu’étape préliminaire en vue d’une promotion au sein d’une entreprise multinationale. Ces individus ne font pas de bons expatriés car ils ont tendance à devenir anxieux pour le déroulement futur de leur carrière. Ils dépensent ainsi beaucoup d’énergie pour repartir dans leur pays d’origine ou vers de nouveaux horizons au lieu de s’investir pleinement dans le pays d’expatriation.

Alors si vous avez l’opportunité de vous expatrier, examinez attentivement vos motivations personnelles afin d’éviter une expérience négative à l’international.

Pensez également à toutes les conditions de votre vie d'expatrié et votre assurance internationale !

Jeudi, 10 Avril 2014 10:53

 

Imprimer Envoyer Twitter Facebook

La pollution de l'air et votre santé
Votre santé en voyage

Suite au dépassement du seuil d’alerte à la pollution aux particules dans plusieurs départements français en mars 2014, les autorités ont pris quelques mesures comme la gratuité des transports en commun, la limitation de la vitesse pour les véhicules motorisés et la circulation alternée pour la première fois à Paris. Cette situation se retrouve également dans de nombreuses villes dans le monde comme les villes de Mexico ou Pékin.

Alors, qu’est-ce que cela veut dire pour les habitants ?

Bien qu’il reste difficile de chiffrer précisément son impact sanitaire sur les êtres humains, lorsque le taux de pollution de l’air augmente, le nombre de personnes hospitalisées pour raisons pulmonaires augmente également. Il est aussi prouvé que la pollution de l’air tue des millions de personnes prématurément dans le monde. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution aux particules fines serait la 13e cause de mortalité dans le monde.

Comment se protéger pendant les pics de pollution ?

  • Il est conseillé de s’abstenir de sortir aux heures les plus chaudes de la journée.
  • Les grands axes routiers sont à éviter.
  • Il est recommandé de ne pas prendre sa voiture, si possible.
  • Ne faites pas de sport à l’extérieur.
  • Ne fumez pas car en période de forte pollution, cela est encore plus nocif !

Jeudi, 10 Avril 2014 10:42

 

Imprimer Envoyer Twitter Facebook

Négocier votre salaire d’expatrié
Expatriation

Travailler à l’étranger peut être pour vous une évolution de carrière intéressante mais attention à veiller aux conditions de votre expatriation et notamment à votre rémunération. Voici donc un petit aperçu des points à négocier avant de vous expatrier.

  • Faites le point avec votre employeur sur votre salaire, correspondant au montant que vous auriez touché si vous étiez resté dans votre pays d’origine, c'est-à-dire le salaire brut que vous receviez avant d’être envoyé à l’étranger.
  • Renseignez-vous sur le montant du salaire de référence de votre pays d’accueil (équivalent au montant que touche un ressortissant local pour un poste similaire). Vous devriez également vous renseigner sur les salaires de références des pays tiers et de l’international, après quoi vous pourrez plus facilement évaluer le salaire auquel vous pouvez prétendre.
  • Négociez un salaire net de charges sociales locales. Panachez entre rémunération locale et rémunération dans le pays d’origine ou autres pays. Renseignez-vous sur la stabilité de la monnaie de paiement de votre rémunération et pensez à introduire des garde-fous permettant de limiter les changements du taux de change.
  • Discutez également la prime de mobilité qui aide à couvrir notamment la perte de salaire du conjoint, le déménagement, le logement, les frais de scolarité des enfants, etc. Cela peut se traduire dans votre salaire de référence.
  • Prenez en compte le surcoût dû à la fiscalisation du pays d’expatriation.

Gardez surtout à l’esprit que les conditions matérielles et donc votre salaire sont très importants mais ne doivent surtout pas être le seul moteur d’une expatriation sinon c’est mal parti pour vous…

Mardi, 11 Mars 2014 10:01

 

Imprimer Envoyer Twitter Facebook

Le plaisir de bien manger
Votre santé en voyage

Ce mois-ci, comme tous les mois de mars, c’est le mois de la nutrition aux USA ! L’objectif est d’améliorer les habitudes alimentaires des Américains. Cette année, le thème est « Profiter du plaisir de bien manger ».

Concilier le plaisir de manger et manger sainement ne sont pas incompatibles bien au contraire. Nous vous donnons ainsi quelques conseils à l’approche des beaux jours…pour allier avec plaisir les deux !

Evitez le grignotage ou alors prenez des fruits/légumes/noix crus.

Modérez votre consommation de fritures car il n’existe pas d’huiles légères !

Limitez les confiseries.

Buvez de l’eau à volonté, pendant les repas ainsi qu’en dehors.

Privilégiez des repas équilibrés en mangeant un peu de légumes et/ou de fruits à chaque repas !

Evitez de manger trop de pain.

Tout cela pour vous inspirer à manger plus sainement ! La santé est la clé de la longévité...

Bon appétit !

Mardi, 11 Mars 2014 09:55

 

Imprimer Envoyer Twitter Facebook

Le sport, c’est la santé !
Votre santé en voyage

En début d’année, les ¾ des gens prennent comme  résolution de se mettre au sport ou de faire plus de sport. Qu’en est il au bout de quelques mois et met-on en pratique ces bonnes résolutions?

Selon un sondage récent*, moins de 20% tiennent leur engagement…Si vous n’avez pas encore mis en pratique vos bonnes résolutions…Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas le seul et vous avez encore le temps de vous y mettre !

A noter que les Américains font beaucoup de sport avec environ 135 jours par an. Pour les Français, ce n’est pas si mal car ils font en moyenne 116 jours par an de sport.

Tout cela pour vous motiver à tenir vos bonnes résolutions car faire du sport permet bien sûr de rester en bonne santé mais aussi d’avoir meilleur moral, de vous amuser, de vous dépasser et pour les femmes tout particulièrement sensibles à cela…garder la ligne !

* Etude TomTom

Mercredi, 12 Février 2014 13:26

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 22